Connectez-vous

Norvège: le fonds souverain bannit 10 groupes liés au charbon

Mardi 7 Mars 2017

Oslo - Le fonds souverain de la Norvège, le plus gros au monde, a banni dix nouvelles entreprises liées au charbon, en majorité américaines et asiatiques, a annoncé mardi la Banque de Norvège.

Le fonds, qui gère 7.636 milliards de couronnes (854 milliards d'euros), ne peut investir dans des compagnies minières ou des groupes d'énergie pour lesquels le charbon représente plus de 30% du chiffre d'affaires ou de l'activité, avait décidé le Parlement norvégien en juin 2015.

Ces nouvelles exclusions portent à 69 le nombre d'entreprises figurant pour ces motifs sur sa liste noire.
                                  
Sur les dix nouvelles entreprises exclues, on compte deux américaines, deux chinoises, une sud-coréenne, une malaisienne, une brésilienne, une polonaise, une tchèque et une autre ayant son siège à Hong Kong.

La Banque de Norvège a en outre placé deux autres groupes américains sous observation, portant à 13 leur nombre total.

Parmi les autres critères qui le régissent, le fonds doit s'abstenir d'investir dans les entreprises coupables de violations graves des droits de l'Homme, dans celles qui fabriquent des armes nucléaires ou "particulièrement inhumaines", et dans les producteurs de tabac.
 
 
Suisse: le nombre de multimillionnaires a progressé de 5% en 2016
 
Genève (awp/ats) - Le nombre de multimillionnaires, dont la fortune nette dépasse 30 millions de dollars (30,31 millions de francs), a augmenté de 5% en Suisse en 2016. Genève est la 8e ville mondiale et Zurich arrive juste après les 10 premières, indique le "The Wealth report" publié mardi.

Le nombre de multimillionnaires en Suisse dépasse désormais 7000, précise encore l'estimation du cabinet KnightFrank, spécialiste de l'immobilier d'entreprise. Ces données sont établies sur la base de celles publiées par la société New World Wealth.

Parmi les multimillionnaires, plus de 2500 se trouvent à Genève et plus de 2300 à Zurich. La hausse est plus forte à Genève, dans cette évaluation qui place New York et Londres dans les premiers rangs.

D'ici dix ans, le nombre devrait s'étendre de 20% en Suisse pour s'établir à plus de 8500 et le volume de la richesse totale de ces personnes devrait lui par ailleurs augmenter de 20%. Ces dernières devraient notamment être 30% plus nombreuses à Genève contre 10% à Zurich.

Au total, ces multimillionnaires seront près de 280'000 dans le monde, contre moins de 200'000 en 2016, année de hausse. Un grand nombre ont quitté certaines grandes villes européennes, en dehors de Londres qui continue de bien fonctionner. En revanche, les villes australiennes ont accueilli davantage de ces personnes.

La Suisse totalise aussi un milliardaire supplémentaire et six autres sont attendus dans les dix prochaines années. Il y a trois mois toutefois, une autre source avait conclu que ce nombre était resté stable en 2016.

Par ailleurs, plus de 70'000 nouveaux millionnaires sont prévus en Suisse dans les dix prochaines années pour dépasser les 430'000. Dans le monde, le nombre de milliardaires est supérieur à 2000, en légère hausse mais 1000 de moins que les prévisions pour 2026.

Globalement, Genève est considérée comme la 17e ville la plus puissante au monde, juste devant Zurich. Pour l'investissement, la ville romande est 29e, sept rangs devant l'Alémanique. Elle est en revanche derrière pour la connectivité, 39e contre 30e.
 
Nombre de lectures : 41 fois












Inscription à la newsletter