Connectez-vous

Les fondamentaux économiques de la Chine ne devraient pas changer sur le long terme

Mardi 11 Octobre 2016

Les fondamentaux économiques de la Chine ne devraient pas changer sur le long terme
Par Wang Rujun (journaliste au Quotidien du Peuple)
 
Lors de la quatrième réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 de 2016, qui s'est tenue le 6 octobre dernier, le gouverneur de la Banque populaire de Chine Zhou Xiaochuan a déclaré qu'au moment où son économie est entrée dans une « nouvelle normalité » caractérisée par une croissance moyenne à rapide, la qualité et la structure de la croissance économique de la Chine continuent à s'améliorer ; un nouvel élan de croissance a émergé, et les fondamentaux économiques allant dans le sens d'une amélioration ne changeront pas sur le long terme.
 
Zhou Xiaochuan a souligné que, cette année, la croissance économique de la Chine continue à se situer dans une fourchette raisonnable, les prix sont restés stables, le marché de l'emploi est bon, et la consommation continue de croître. Récemment, certains indicateurs économiques importants ont montré des signes de reprise, et la Chine continue à apporter une contribution importante à la croissance économique mondiale.

Selon M. Zhou, l'écart entre le ratio crédit/PIB de la Chine et la tendance à long terme (tendance séculaire) a augmenté, ce qui reflète les efforts de la Chine face à une reprise économique mondiale faible et pour la mise en œuvre des objectifs de croissance du G20. Le taux d'épargne en Chine est élevé, et la croissance rapide de l'investissement est entièrement garantie. Dans le même temps, la Chine se trouve encore à un niveau de revenus intermédiaire, et il y a beaucoup de points de croissance susceptibles d'être exploités. A l'heure actuelle, l'économie chinoise présente certaines capacités excédentaires, et une croissance adéquate du crédit pourrait jouer un certain rôle contre-cyclique. L'an dernier, le marché des capitaux chinois a connu une certaine volatilité, et pour préserver la stabilité financière, une situation dans laquelle la dépendance envers le financement par les crédits bancaires s'est accrue, mais après le rétablissement de la stabilité du marché, aucune nouvelle forte augmentation n'a été enregistrée. Avec la normalisation progressive de la reprise économique mondiale, la Chine va également disposer d'un certain contrôle sur la croissance du crédit.
 
Selon Zhou Xiaochuan, la Chine va s'efforcer de trouver un équilibre entre une plus grande flexibilité des taux de change et le maintien de taux de change stables, et elle continuera inébranlablement à promouvoir des réformes axées sur le marché. La récente pression aux sorties de capitaux s'est allégée, et du fait que l'économie chinoise s'est maintenue dans une fourchette raisonnable, la balance des comptes a continué à enregistrer des excédents, et les flux de capitaux transfrontaliers de la Chine s'orientent vers une direction plus équilibrée.
 
Zhou Xiaochuan a également souligné que, récemment, les prix des logements ont augmenté plus rapidement dans certaines villes de Chine. Le gouvernement chinois attache une grande importance à ce problème et va prendre activement des mesures destinées à favoriser un développement sain du marché immobilier.
 
La quatrième réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 a eu lieu à Washington le 6 octobre ; ce sera la dernière réunion des ministres des finances et gouverneurs des banques centrales organisée lors de la période de présidence chinoise du G20.

 
Nombre de lectures : 67 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter