Connectez-vous

Le Burkina Faso expulse 3 diplomates français pour « activités subversives »

Jeudi 18 Avril 2024

Le capitaine Ibrahim Traoré et Emmanuel Macron
Le capitaine Ibrahim Traoré et Emmanuel Macron

A l’heure qu’il est, les diplomates Gwenaïelle Habouzit, Hervé Fournier et Guillaume Reisacher, en fonction à l’ambassade de France à Ouagadougou, devraient avoir quitté le territoire burkinabé. Selon un communiqué du ministère burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération internationale en date du 15 avril 2024, ils sont accusés de s’être livrés à des « activités subversives ». Celles-ci ne sont pas explicitées.

 

Ces personnes « sont donc priées de quitter le territoire du Burkina Faso dans les prochaines quarante huit (48) heures à compter de la réception de la présente. »

 

Gwenaïelle Habouzit est une « rédactrice » diplomatique au Quai d’Orsay à Paris tandis que Hervé Fournier et Guillaume Reisacher sont des « conseillers politiques » en service à l’ambassade de France à Ouagadougou.

 

En décembre 2023, 4 agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, espionnage français) avaient été arrêtes par le contre-espionnage burkinabè deux jours seulement après leur arrivée à Ouagadougou. Ils sont depuis lors détenus par la Direction de la sûreté de l’Etat (DSE). Leur interpellation avait aussitôt provoqué le retour à Paris de plusieurs fonctionnaires français.

 

Le Burkina Faso et la France ont rompu leurs liens dans plusieurs domaines de coopération, notamment militaire, depuis l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré en septembre 2022. Paris a dû rapatrier son dispositif de forces spéciales ‘’Sabre’’ qui stationnait à Kamboinsin en périphérie de Ouagadougou et dont le Sahel était la zone de prédilection.  

 

Image


 
Nombre de lectures : 319 fois

Nouveau commentaire :











Les derniers articles

Inscription à la newsletter