Connectez-vous

La revue de presse du week-end

Samedi 9 Février 2019

Le soutien de Khalifa Sall à Idrissa Seck dans le cadre du scrutin présidentiel du 24 février et le déplacement de l’ancien président de la République à Touba sont les sujets phares dans la livraison des quotidiens reçus samedi à l’APS.


L’ancien maire de Dakar Khalifa Sall, dont la candidature à la prochaine présidentielle a été invalidée en raison de sa condamnation à cinq ans de prison pour escroquerie sur des deniers publics, a annoncé son soutien en faveur du candidat de la coalition "Idy2019", dans une lettre publiée par des médias sénégalais, vendredi.
 
Dans cette déclaration rendue publique quelques heures après le rejet le même jour de son recours par la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’ancien édile annonce avoir décidé, "en accord avec les partis et organisations membres de « Taxawu Senegaal ak Khalifa Ababacar Sall », la coalition ayant soutenu sa candidature aux dernières législatives, "d’accepter l’offre d’alliance du candidat Idrissa Seck".
 
’’Khalifa Sall adouble Idy’’, annonce à sa Une Enquête qui écrit : ’’après avoir été débouté dans la matinée d’hier par la Cour de justice de la CEDEAO, le candidat recalé de la coalition Taxawu Sénégal ak Khalifa Ababacar Sall, s’est exprimé dans l’après-midi depuis sa cellule’’.
 
’’Dans une déclaration rendue publique, Khalifa Sall s’est dit convaincu que +le Sénégal vaut tous les sacrifices+ (...) C’est pour cette raison que j’ai décidé en accord avec les partis et organisations membres de Taxawu Sénégal, d’accepter l’offre d’alliance du candidat Idrissa Seck+’’, rapporte le journal.
 
Avec le soutien de Khalifa Sall au candidat de Rewmi, ‘’Idrissa Seck est bien parti pour gagner Dakar’’, selon Walfadjri. ‘’Avec le soutien du maître incontesté de Dakar, le candidat Idrissa Seck a presque Dakar dans sa poche. En effet, en plus des suffrages des +Khalifistes+, Idrissa Seck peut également compter sur les électeurs de Pape Diop et des autres candidats recalés qui le soutiennent’’, écrit Walf.
 
Sud Quotidien se fait également écho de cette ‘’alliance confirmée’’ entre le candidat de la coalition ‘’Idy 2019’’ et Taxawu Sénégal et affiche à sa Une : ‘’Idy, nouveau +Khalifa+’’.
 
’’Idrissa Seck grossit’’, selon Vox Populi. ‘’Le candidat de la coalition Idy 2019 décroche Khalifa Sall et Cheikh Bamba Dièye. L’ancien Premier ministre est soutenu par une quinzaine de membres du C25 (le groupes des recalés dans la course à la présidentielle)’’, souligne le journal.
 
Parlant du ‘’ralliement’’ de l’ancien maire de Dakar à Idrissa Seck, Le Quotidien titre : ‘’Khalifa préfère l’orange’’, allusion aux couleurs du parti du chef de file du candidat de la coalition ‘’Idy 2019’’.
 
’’C’est donc un +mariage+ logique puisque le président du Conseil départemental de Thiès, Idrissa Seck, Malick Gackou, Mansour Sy Djamil, entre autres, l’avaient soutenu lors des législatives de 2017 en le laissant diriger la tête de liste de la coalition Manko Taxawu Sénégal qui est arrivée 3e derrière Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) et la coalition gagnante Wattu Sénégal’’, écrit Le Quotidien.
 
Les journaux se font également écho de la visite de Me Abdoulaye Wade à Touba après avoir appelé ses partisans, jeudi soir, à empêcher la tenue de l’élection présidentielle, en brûlant les cartes d’électeur et les bulletins de vote.
 
Dans la capitale du mouridisme, ‘’Wade se rétracte’’, selon L’Observateur qui rapporte ses propos : ‘’Je ne saurais prôner la violence a fortiori appeler les populations à agir de la sorte. Je compte mener une révolution silencieuse’’.
 
Le journal relève aussi qu’’’après un bain de foule assurée par les populations de Touba, le président Abdoulaye Wade est vite allé s’entretenir avec le Khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Une rencontre (…) qui lui a permis de confesser les dérives de Macky Sall au guide des mourides’’.
 
Vox Populi note qu’après ‘’avoir appelé ses partisans à mettre le feu, Wade rétropédale à Touba’’. Selon Enquête, ‘’Wade fait volte-face’’.
 
Le Soleil se fait écho de quelques propos de campagne des candidats. Ainsi, Macky Sall promet que ‘’Tambacounda deviendra un hub avec le chemin de fer’’ alors qu’Idrissa Seck veut ‘’donner la priorité aux nationaux’’ en matière économique. 
 
Madické Niang annonce ‘’un programme spécial pour le développement de Vélingara’’. El Hadji Issa Sall veut ‘’garder la dynamique de la mobilisation’’ tandis que Ousmane Sonko fustige : ’’Tout fonctionnaire qui détient des milliards est un criminel’’. (APS)
Nombre de lectures : 59 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter