Connectez-vous

La revue de presse du 27 juillet 2021

Mardi 27 Juillet 2021

Plusieurs quotidiens font état mardi d’une ruée vers les vaccins contre le Covid-19, à la faveur d’une plus grande prise de conscience de l’ampleur de la crise sanitaire suscitée par la troisième vague de la pandémie.
 
"La fièvre vaccinale", affiche par exemple le journal Le Quotidien, selon lequel depuis l’arrivée des doses de vaccin Johnson&Johnson, "il y a une ruée vers les points de vaccination contre le Covid-19. Alors que la troisième vague continue de faire des ravages".
 
Le Soleil renforce ce constat avec sa manchette : "La grande ruée vers les vaccins". Le journal note que la hausse des cas de Covid-19 "plonge les jeunes dans l’inquiétude. Ils sont nombreux à opter pour la vaccination afin de se prémunir contre le variant Delta qui fait des ravages à Dakar et à l’intérieur du pays".
 
La maladie ne semble plus épargner personne, ainsi que le souligne Kritik’, quotidien selon lequel le virus "fend les rédactions" de journalistes par exemple, et touche comme jamais les "soldats de l’information", lesquels "paient un très lourd tribut" à la pandémie. "A la dernière collecte, pas moins de cinquante" journalistes "se battent contre le virus et certains, très éprouvés, sont en réanimation", renseigne Kritik’
 
En plus des "grandes plumes cassées par la cruauté du virus comme Pape Mababa Diouf ou Babacar Touré, note ce journal, ce sont des reporters lambda et des confrères exposés qui sont désormais admis dans les centres de traitement des épidémies".
 
Une révélation de la responsable du centre de traitement des épidémies de l’hôpital Fann suffit à mesurer la gravité de la situation. "99% des cas de grippe vont être positifs s’ils sont testés au Covid-19", soutient docteur Khardiatou Diallo Gaye, dont les propos font la une du quotidien L’As.
 
S’il ne s’agit que de cela, puisque visiblement une épidémie peut en cacher une autre, comme suggéré par L’Observateur dont l’édition du jour évoque une "ruée vers les pharmacies", avec tous les dangers que cela peut comporter en termes d’automédication.
 
"C’est le sauve-qui-peut en cette période de pandémie du Covid-19. Tout le monde cherche à se protéger ou à combattre le virus à sa manière. Avec la forte percée de la 3e vague, les Sénégalais ne cessent de prendre d’assaut, au quotidien, les pharmacies, faisant de l’automédication une arme préférée pour affronter le Covid, minimisant ainsi les risques graves qu’ils encourent", écrit le journal.
 
Il y a aussi ces histoires liées aux faux tests Covid, pour lesquelles l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF) "sonne l’alerte", selon Sud Quotidien.
 
Des tests sont fabriqués par des faussaires au profit de certains voyageurs et même pour personnes malades, souligne Lii quotidien, reprenant le communiqué de l’IRESSEF. Et le journal de se demander si la pandémie n’est pas devenue "une bonne occasion pour certains de se faire de l’argent....frauduleusement".
 
A côté de ces sujets tous liés de près ou de loin à la crise du Covid, plusieurs journaux reviennent sur l’annonce du démarrage, le 31 juillet, de la révision exceptionnelle des listes électorales en perspective des prochaines élections locales.
 
Ce sera "du 31 juillet au 14 septembre", précise Vox Populi. "Macky Sall presse le pas", affiche L’Info sur le même sujet. "Dans un contexte national marqué par la pandémie de la Covid-19 et où des nuages planent sur la tenue des élections locales de janvier 2022, le président Macky Sall est en train de prendre toutes les dispositions pour éviter un énième report", écrit le même journal. 
 
"Il est prévu, au moins, une commission administrative par commune", signale WalfQuotidien, au sujet de cette révision exceptionnelle des listes électorales, préalable aux prochaines élections locales de janvier 2022.
 
Le Témoin s’intéresse à un tout autre sujet relatif aux exonérations fiscales. "3500 milliards dans le vent", de 2015 à 2019, placarde-t-il à sa une. "Censées booster le pouvoir d’achat des ménages et créer des gains économiques, écrit-il, ces exonérations n’ont en réalité pas servi à grand-chose".
 
Le coordonnateur du Forum civil Birahim Seck interpelle à ce sujet le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, rapporte Alerte quotidien, pendant que Tribune pointe les difficultés du monde rural, entre "pluies rares" et "greniers vides".
 
"Les menaces planent sur le monde rural", soutient le journal via sa une. "Pas une goutte de pluie depuis plusieurs semaines", affirme-t-il, avec pour conséquence des paysans "très inquiets" dans le Saloum, le Ndoucoumane, le Bambouck, le Sine, entre autres localités rurales sénégalaises.  (AFP)
 
Nombre de lectures : 103 fois












Inscription à la newsletter