Connectez-vous

La revue de presse du 23 octobre 2021

Samedi 23 Octobre 2021

Les députés Boubacar Biaye et El Hadj Mamadou Sall
Les députés Boubacar Biaye et El Hadj Mamadou Sall
La levée de l’immunité des députés Boubacar Biaye et El Hadj Mamadou Sall, cités dans une affaire présumée de trafic de passeports diplomatiques, et les investitures pour les élections locales du 23 janvier 2022 sont les sujets les plus largement commentés par la presse quotidienne.
 
Sud Quotidien informe que l’Assemblée nationale a ‘’validé’’ vendredi ‘’à l’unanimité la liste des onze membres la commission ad hoc chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité de ces deux parlementaires du groupe de la majorité (…)’’.
 
L’As explique que c’est en mode ‘’fast track’’ que la procédure a été enclenchée par l’hémicycle. Il en déduit que ‘’les jours sont visiblement comptés pour les députés Mamadou Sall et Boubacar Biaye avant qu’ils ne répondent de leurs +actes+ devant la justice’’.
 
Dans le même sillage, L’Observateur écrit que ‘’la levée de l’immunité des députés Sall et Biaye [est] soumise à une +procédure expresse+’’. Le journal indique que ‘’tout sera bouclé dans 10 jours, à partir de mardi prochain’’.
 
Le Soleil salue lui ‘’la belle moisson sénégalaise’’ au FESPACO. ‘’Bammun Nafi+ de Mamadou Dia et +Serbi. Les tissus blancs+ de Moly Kane et +Marcher sur l’eau+ d’Aïcha Maïga ont tous été primés. Ils remportent à eux seuls les trois prix spéciaux de l’Uemoa’’, informe le journal. Il signale aussi que ‘’+Wala Bok+ de Fatou Kandé Senghor a remporté le prix de la meilleure série africaine.
 
En perspective des élections locales du 23 janvier prochain, Le Quotidien indique que le parti d’opposition Pastef-Les Patriotes (Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) a ‘’investi ses candidats dans les 19 communes de Dakar’’, à l’exception de Ouakam et des Parcelles Assainies. Il relève qu’Abass Fall, le coordonnateur départemental de Pastef Dakar, et Cie ‘’n’ont pas épargné les mairies contrôlées par Taxawu Dakar de Khalifa Sall, y compris la ville’’.
 
Cela fait dire à L’As que ‘’les patriotes veulent détrôner les khalifistes’’, les partisans de Khalifa Sall, leader de Taxawu Dakar dont le mouvement appartient à la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) dont est également membre Pastef-Les Patriotes d’Ousmane Sonko.

C’est dans ce contexte que WalfQuotidien signale que ce dernier a décidé de siffler la récréation, après l’annonce de certains mouvements de ‘’suspendre leur participation à YAW’’. Dans un document destiné aux responsables de son parti, ‘’il affirme que les annonces de quitter cette coalition sans aucune concertation avec le bureau politique, constituent une violation flagrante de la discipline du parti’’.
 
Dans Les Echos, il affirme que ‘’de tels agissements sont à proscrire définitivement ou appelleront des mesures fermes (...)’’. ‘’Sonko sort la cravache contre les fractionnistes’’, relève à son tour Vox Populi, notant que ‘’Dakar se plie sagement’’ et que ‘’Tamba qui s’était rebellé se range sans discuter’’.
 
Si l’on en croit Kritik’, le parti d’Ousmane Sonko a enregistré des départs dans la région de Ziguinchor. ‘’Après la défection de Moussa Sané, coordonnateur du MONEP [Mouvement départemental des enseignants de Pastef], c’est au tour du président de l’ODCAV de Ziguinchor, Ousmane Sakho’’, et du bureau de cette structure de ‘’quitter Pastef pour soutenir la candidature de Doudou Kâ’’, révèle le journal.
 
Au sujet de la recrudescence des attaques verbales contre les communautés religieuses sur les réseaux sociaux, le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome rappelle que ‘’nul n’a le droit de s’en prendre aux croyances des autres’’, rapporte Enquête. Selon le journal, il a averti que ‘’l’Etat du Sénégal prendra toutes les mesures qui s’imposent pour, d’une part, faire respecter les lois et règlements, et d’autre part, préserver la paix et la concorde qui ont toujours régné entre nos communautés religieuses’’.
 
Le même journal signale que six personnes ont péri vendredi dans l’accident d’une mine anti-personnel à Bignona. Il explique que la charrette qui les transportait a sauté sur l’engin explosif, blessant grièvement cinq des occupants. (APS)
 
Nombre de lectures : 106 fois












Inscription à la newsletter