Connectez-vous

La revue de presse du 21 novembre 2020

Samedi 21 Novembre 2020

Les journaux parvenus ce samedi à l’APS abordent divers sujets dont la mystérieuse maladie apparue chez des pêcheurs et ses conséquences dans leurs activités quotidiennes. 
 
‘’Maladie mystérieuse et mévente de poisson : La psychose s’installe’’, titre Enquête, qui rapporte que ‘’le poisson ne trouve plus preneur sur les quais de pêche, les acteurs dénoncent les rumeurs’’. Selon le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr cité par le journal, ‘’il n’y a aucun élément qui peut nous permettre d’indexer la dangerosité des poissons’’. 
 
Vox Populi souligne que ‘’les autorités +lavent+ les poissons’’, indiquant que quatre ministres étaient hier au chevet des pêcheurs contaminés.
 
‘’Alors qu’une maladie mystérieuse appelée désormais +maladie des pêcheurs+ sévit dans les zones côtières du pays notamment à Thiaroye, Mbao et Rufisque, entre autres, le gouvernement se mobilise pour trouver la cause du mal et venir en aide aux victimes’’, relève le journal.
 
Par ailleurs, Le Quotidien s’intéresse à ‘’la contrebande autour de l’importation du sucre’’. Le journal indique à la Une que ‘’la gendarmerie traque les fraudeurs’’. ‘’La section de recherche de la gendarmerie nationale a ouvert une enquête sur l’affaire de l’importation frauduleuse de fortes quantités de sucre, qui inonde le marché national et menace gravement le tissu industriel’’, écrit le journal.
 
Le quotidien national Le Soleil évoque ‘’le supplice des Albinos’’ sous l’angle de l’ostracisme, des mythes et de la cherté des soins. 
 
‘’Ils souffrent le martyre. Leur vie emprunte les allées sinueuses d’un mal congénital qui atteint leur corps et les blesse dans leur dignité. Les personnes frappées d’albinisme souffrent dans leur chair et subissent l’ostracisme d’une société attachée à ses mythes et à ses aversions irraisonnées. Comme si leur supplice corporel n’était pas si oppressant’’, souligne le journal.
 
Quant à L’Observateur, il explique, par rapport au statut du chef de l’opposition, comment l’entrisme d’Idrissa Seck a mis le président de la République en situation inconfortable. ‘’Macky face à l’option Sonko’’, titre ainsi le journal.
 
‘‘Les révélations de Idrissa Seck concernant les discussions avec le président de la république au sujet du chef de l’opposition ont obscurci le flou qui entourait déjà cette question longuement débattue au sein du dialogue politique. Nommé à la présidence du Conseil économique, social et environnemental, le patron de Rewmi, aujourd’hui hors course pour ce poste, laisse la voie libre à Ousmane Sonko. Question : Macky fera-t-il le choix’’, s’interroge le journal.
 
Sud Quotidien aborde la hausse du prix du kilogramme d’arachide au producteur, soulignant ‘’le oui … mais des acteurs’’. Selon le journal le prix fixé à 250 francs le kilogramme est jugé acceptable mais en deçà de celui du marché parallèle qui offre entre 300 et 310 francs.
 
WalfQuotidien évoque pour sa part ‘’les assurances pas rassurantes de la Sones’’ par rapport à la pénurie d’eau. (APS)
 
 
 
 
Nombre de lectures : 98 fois












Inscription à la newsletter