Connectez-vous

La CPI émet des mandats d'arrêt contre le chef d’état-major russe et l'ancien ministre de la Défense

Mardi 25 Juin 2024

Sergueï Choïgou (d) et Valeri Guerassimov.
Sergueï Choïgou (d) et Valeri Guerassimov.

La Cour pénale internationale (CPI) a émis des mandats d'arrêt ce mardi contre l'ancien ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et le chef d'état-major Valeri Guerassimov.

 

La CPI a déclaré dans un communiqué publié sur son site Internet que la décision a été prise après une enquête sur des crimes internationaux présumés commis en Ukraine entre le 10 octobre 2022 au moins et le 9 mars 2023 au moins.

 

Choïgou et Guerassimov sont accusés d'avoir ordonné des attaques contre des infrastructures civiles ayant entraîné des dommages accidentels excessifs, ainsi que d'avoir commis des crimes contre l'humanité et des actes inhumains, selon le communiqué.

 

“Les deux mandats d'arrêt ont été délivrés à la suite de demandes déposées par l'Accusation. La Chambre préliminaire II a considéré qu'il existe des motifs raisonnables de croire que les deux suspects portent la responsabilité de frappes de missiles menées par les forces armées russes contre les infrastructures électriques ukrainiennes entre le 10 octobre 2022 au moins et le 9 mars 2023 au moins", précise la même source.

 

Selon le communiqué du tribunal, le contenu des mandats est classifié “secret“, afin de protéger les témoins et les enquêtes.

 

“Toutefois, consciente du fait qu'un comportement similaire à celui visé dans les mandats d'arrêt, qui constitue des violations du droit international humanitaire, semble persister, la Chambre a estimé que la sensibilisation du public à l'existence des mandats d'arrêt peut contribuer à prévenir la commission de nouveaux crimes", a expliqué la CPI. [AA]

 
Nombre de lectures : 120 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter