Connectez-vous

L'enquête pénale pour corruption contre Benjamin Netanyahu se confirme

Mercredi 28 Décembre 2016

(Reuters) Le procureur général israélien a réclamé l'ouverture d'une enquête criminelle contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour corruption, affirme la chaîne de télévision Channel 10.
 Selon Channel 10, le Premier ministre sera prochainement entendu par le procureur général. Interrogée par Reuters, une porte-parole du Ministre de la justice a refusé de faire le moindre commentaire sur le dossier.
 
La presse israélienne avait évoqué en début de semaine la possibilité d'une ouverture d'une enquête, rapportant que la police israélienne avait obtenu récemment de nouveaux éléments dans le cadre d'une enquête, entamée il y a neuf mois, sur les affaires du Premier ministre.
 
Enquête secrète
À la lumière de ces nouvelles preuves, la police a demandé au procureur général l'ouverture d'une enquête. Aucun détail n'avait fuité sur les circonstances de la fraude présumée.
 
La première évocation de ces soupçons a eu lieu en juin dernier, quand les médias ont révélé que le chef de la police israélienne avait donné son accord à l'ouverture d'une enquête secrète.

Nombreuses accusations
Ce n'est pas la première fois que le Premier ministre israélien fait l'objet de soupçons de corruption et de fraude. Une autre enquête a, par exemple, été ouverte, le mois dernier, sur son dans la conclusion d’un accord passé par le ministère de la Défense concernant l’acquisition de sous-marins allemands. 
 
Par ailleurs, le procureur général Avichai Mandelblit aurait demandé aux services du parquet d'enquêter en profondeur sur des allégations selon lesquelles Benjamin Netanyahou aurait reçu une somme considérable de la part d'un homme d'affaire français, Arnaud Mimran, qui purge actuellement huit années de prison pour fraude fiscale.

 
Nombre de lectures : 80 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter