Connectez-vous

L’administration territoriale partenaire de référence du salon de l’économie sociale et solidaire

Jeudi 19 Septembre 2019

Avec 400 exposants attendus et pas moins de 2000 visiteurs journaliers, le Salon de l’Économie sociale et solidaire qui se tiendra du 26 octobre au 2 novembre 2019 au Centre des Expositions de Diamniadio, sous l’égide du Maroc, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal était au centre d’un comité régional de développement préparatoire tenu à la gouvernance de Dakar. À l’issue de cette rencontre, Mamadou Ndiaye, adjoint au gouverneur de Dakar chargé du développement, assure que les conclusions permettent d’être très optimistes par rapport à l’organisation.
 
Cela conforte Maïmouna Savané, la Commissaire générale du Salon de l’Économie sociale et solidaire qui présente «l’administration sociale comme un partenaire de référence du salon de l’Économie sociale et solidaire» ; d’où l’intérêt de travailler en parfaite intelligence avec elle.
 
«Nous sommes confrontés à des défis organisationnels que les compétences de l’administration territoriale peuvent nous aider à relever, notamment en matière de sécurité au regard du nombre d’exposants que nous ciblons, du nombre de visiteurs attendus par jour, du nombre de pays participants. La sécurité, aussi bien sur le site de l’exposition que sur les sites d’hébergement, est un défi à relever. »
 
« Nous avons aussi toutes les questions sanitaires à traiter. Nous avons besoin de la mobilisation du ministère en charge de la Santé, de toutes les structures également qui interviennent pour aider à parer à toute éventualité. Nous avons également besoin que la brigade des sapeurs-pompiers soit un acteur important de ce dispositif», précise Maimouna Savané. 
 
La commissaire générale du Salon de l’Économie sociale et solidaire ne manque pas d’évoquer le pari de la mobilisation : «Nous avons également toutes les questions liées à la mobilité et à l’accessibilité du site, nous exposons dans une nouvelle ville, Diamniadio, les problèmes d’accessibilité sont réels et nous mettons en place un dispositif avec les compétences du Cetud pour avoir un plan de mobilité urbaine et mobiliser Dakar Dem Dikk et des transporteurs privés pour aider à faire en sorte que cet événement auquel nous voulons donner un cachet populaire, puisse être accessible à l’ensemble des zones populaires. Nous avons sollicité Madame le ministre Zahra Iyane Thiam, qui assure le portage institutionnel et qui met en œuvre tout ce qui est nécessaire pour que cet événement puisse connaître un plein succès», ajoute-t-elle. (Par Mohamed NDJIM)
 
Nombre de lectures : 116 fois












Inscription à la newsletter