Connectez-vous

Israël vole des organes de Palestiniens décédés, selon l’Observatoire Euro-Med des Droits de l’Homme

Jeudi 30 Novembre 2023

Image d'illustration
Image d'illustration

Une révélation glaciale. L'Observatoire des droits de l'Homme Euro-Med a exprimé ses inquiétudes face à des allégations de vol d'organes vitaux sur des cadavres palestiniens, suite à des rapports de professionnels de la santé à Gaza après examen de certains corps rendus aux familles  par Israël. 

 

Selon l'ONG, les forces israéliennes auraient confisqué de nombreux cadavres dans plusieurs hôpitaux, dont al-Shifa et indonésien dans le nord de la bande de Gaza, ainsi que d'autres établissements dans le sud.

 

Les professionnels de la santé auraient constaté la disparition d'organes vitaux dont le foie, reins, cœurs, ce que l'Euro-Med Monitor considère comme une "preuve" potentielle de vol d'organes. Ils affirment, de plus, qu'Israël aurait exhumé et saisi des cadavres d'une fosse commune creusée plus de dix jours auparavant dans la cour de l'hôpital al-Shifa.

 

Israël a catégoriquement rejeté les allégations de prélèvement d'organes sur des Palestiniens décédés sans le consentement des familles, qualifiant ces accusations d'"antisémites".

 

Israël, un des principaux centres mondiaux du commerce d'organes humains

 

Ces accusations ne sont pas nouvelles. Selon Euronews, dans son livre Over Their Dead Bodies, le médecin israélien Meira Weiss avait révélé que des organes ont été prélevés sur des Palestiniens décédés entre 1996 et 2002, qu'ils ont été utilisés pour la recherche médicale dans des universités israéliennes et qu'ils ont été transplantés dans le corps de patients israéliens. 

 

En 2014, la télévision israélienne a obtenu des aveux de hauts fonctionnaires, indiquant que de la peau était prélevée sur des cadavres de Palestiniens et de travailleurs africains dans le but de traiter des Israéliens, notamment des soldats présentant des brûlures. 

 

Le directeur de la banque israélienne de la peau  révélait, dans l’enquête de la télévision israélienne, que la réserve de "peau humaine" du pays atteignait 17 mètres carrés - un chiffre énorme comparé à la population d'Israël.

 

"Israël est considéré comme la plus grande plaque tournante du commerce mondial illégal d'organes humains", indique le  rapport Euro-Med, faisant référence à une enquête de CNN datant de  2008 et qui a également montré qu'Israël se livrait à des vols d'organes sur les cadavres de Palestiniens.

 

L'organisation basée à Genève a également accusé Israël de conserver les corps à des températures glaciales (inférieures à 40 degrés Celsius), pour probablement dissimuler le vol d'organes. Euro-Med a déclaré qu'au moins 145 corps étaient conservés dans des morgues, environ 255 dans un "cimetière des numéros" secret près de la frontière jordanienne, tandis que 75 autres sont toujours portés disparus et n'ont pas été identifiés. [TRT Français]

 
Nombre de lectures : 142 fois











Inscription à la newsletter