Connectez-vous

Guinée: les concertations annoncées par la junte suscitent attentes et interrogations

Mardi 14 Septembre 2021

Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, chef de la junte guinéenne depuis le 5 septembre.
Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, chef de la junte guinéenne depuis le 5 septembre.
Une semaine après le coup d’État qui a renversé Alpha Condé, le Comité national de rassemblement et de développement (CNRD) va rencontrer « toutes les forces vives de la nation », selon son communiqué : partis politiques, organisations de la société civile, responsables religieux, représentations diplomatiques ou encore opérateurs miniers…Un programme marathon qui suscite des attentes, mais aussi des interrogations. …
 
Nombre d'acteurs politiques, économiques et de la société civile espèrent que ces concertations leur permettront d'y voir plus clair sur une transition pour l’heure très incertaine. Car les questions sont nombreuses et il est encore difficile de savoir quelles sont les intentions du colonel Doumbouya, qui ne s'est pas exprimé en public depuis le coup d'Etat.
 
Le chef de la junte a promis un gouvernement d’union nationale. Quelle sera sa composition ? Qui sera à sa tête ? Aucune indication pour l’instant, même si plusieurs formations politiques ont déjà annoncé leur intérêt pour y participer. Quelle sera la place accordée aux militaires ? Et sur qui peut compter le nouvel homme fort ?
 
Pour l’heure, seul le colonel Amara Camara s’exprime au nom du CNRD via des communiqués. Et c’est le colonel Balla Samoura qui a accueilli la délégation de la Cédéao la semaine dernière. Mais « l’organigramme n’est pas clair » souligne un responsable de la société civile, pour qui « le choix des personnalités qui seront nommées sera déterminant pour la légitimité du CNRD ». Quid, ensuite, du calendrier ? (RFI)
 
Nombre de lectures : 91 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter