Connectez-vous

François Fillon mis en examen dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs

Mardi 14 Mars 2017

François Fillon mis en examen dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs
À moins de 40 jours de l'élection présidentielle, François Fillon a été mis en examen par les trois juges chargés d'instruire le dossier des soupçons d'emplois fictifs dont auraient bénéficié son épouse Penelope et ses enfants.
 
Selon nos informations, confirmées par l'avocat du candidat, cette décision est intervenue mardi 14 mars au matin. L'ancien premier ministre est poursuivi pour détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquements aux obligations de déclaration à la Haute autorité sur la transparence de la vie publique. Pour rappel, François Fillon avait fait savoir qu'une qu'une mise en examen ne remettrait pas en cause sa candidature.

La convocation des magistrats, en vue de cette mise en examen, était pourtant prévue pour mercredi 9h au pole financier. Elle a toutefois été avancée, à sa demande, dans un souci de discrétion. "L'audition a été avancée pour qu'elle se déroule dans des conditions de sérénité", a confirmé son avocat Me Antonin Levy  auprès de l'AFP.
 
L'affaire, suscitant un immense tollé politico-médiatique, porte en grande partie sur des doutes concernant la véracité du travail effectué par Penelope Fillon en tant qu'attachée parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud entre 1998 et 2007. Elle aurait perçu 500.000 euros brut.
 
Elle aurait également reçu 5.000 euros brut par mois de la Revue des deux mondes, dirigée par un ami de son mari, Marc Ladreit de Lacharrière, pour un travail dont la réalité est aussi remise en question. Des soupçons portent aussi sur deux enfants du couple, Marie et Charles, embauchés par François Fillon comme assistants parlementaires sur la période 2005-2007. (Rtl.fr)
 
Nombre de lectures : 73 fois












Inscription à la newsletter