Connectez-vous

Fillon se montre "en-deçà" de la dignité, dit Hollande

Vendredi 24 Mars 2017

PARIS (Reuters) - François Fillon ne fait pas preuve de la dignité et de la responsabilité nécessaires dans une campagne présidentielle, a estimé vendredi François Hollande, accusé par le candidat Les Républicains d'être à l'origine des affaires qui le touchent.
 
L'ancien Premier ministre a accusé le chef de l'Etat d'avoir manœuvré contre lui au moyen d'un "cabinet noir", sur la foi d'un livre dont certains de ses auteurs ont dit n'avoir rien écrit de tel.
 
"Ce qui est clair, c'est que tout est clair ici et ce qui n'est pas clair, c'est ce que monsieur Fillon doit justifier auprès de la justice", a dit François Hollande à franceinfo.
 
"Je ne veux pas rentrer dans le débat électoral, je ne suis pas candidat, mais il y a une dignité, une responsabilité à respecter et je pense que monsieur Fillon est au-delà maintenant ou en-deçà", a poursuivi le président de la République.
 
Au journaliste qui lui demandait de confirmer qu'il n'y avait pas de "cabinet noir" à l'Elysée, François Hollande a répondu : "il y a un cabinet, heureusement, qui travaille mais nous n'avons pas à nous mêler des affaires et, vous savez ma position, ça a toujours été l'indépendance de la justice, le respect de la présomption d'innocence et ne jamais interférer. Je crois que c'est très différent de mes prédécesseurs."
 
Dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs de sa famille, François Fillon a été mis en examen le 14 mars pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de bien sociaux, et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.
L'enquête a ensuite été élargie aux chefs d'escroquerie aggravée et de faux et usage de faux.
 
 
Nombre de lectures : 38 fois












Inscription à la newsletter