Connectez-vous

Covid-19 : l'OMS publiera dans deux semaines ses conclusions sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine

Samedi 30 Mai 2020

L'OMS a suspendu les tests temporaires de l'hydroxychloroquine pour des raisons de sécurité. L’agence onusienne a par ailleurs annoncé le lancement d'une plateforme numérique pour partager les données, les informations et la propriété intellectuelle sur les outils de lutte contre la maladie.


Covid-19 : l'OMS publiera dans deux semaines ses conclusions sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine
L'essai de solidarité, qui réunit des partenaires internationaux pour tester des traitements contre la Covid-19, a temporairement suspendu les analyses sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine, a annoncé vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
 
Dans une note, l’agence onusienne a indiqué que la décision a été prise par le groupe exécutif qui dirige l'initiative et motivée par des recherches publiées dans la revue scientifique The Lancet, entre autres facteurs.
 
Selon l'OMS, les données de sécurité sont en cours de révision. Une décision finale sur les effets nocifs et bénéfiques du médicament sera prise par le Conseil de contrôle de la sécurité des données.
 
Les conclusions de l'examen, qui inclura des informations provenant de l’essai de solidarité, d'autres recherches en cours et de certaines déjà achevées, sont attendues pour la mi-juin.
 
Partager données et connaissances
 
Ce vendredi, l'OMS a lancé la C-TAP, une plateforme pour le partage ouvert des connaissances, des données et de la propriété intellectuelle sur les outils de lutte contre la Covid-19.
 
S'adressant aux journalistes à Genève, le Directeur général de l'OMS, Tedros Ghebreyesus, a estimé que « la science évolue à une vitesse incroyable ».
 
Selon lui, « il ne se passe pratiquement pas de jour sans que soient annoncées de nouvelles sur la recherche de vaccins, de diagnostics et de thérapies'le monde va bénéficier de ces outils ou s'ils ne vont pas devenir une raison de plus pour que certaines personnes soient oubliées.
 
L’initiative C-TAP bénéficie du soutien de 35 pays et de nombreux partenaires. Cet outil complète le projet ACT Accelerator, lancé le mois dernier pour accélérer le développement, la production et la distribution équitable de vaccins, de diagnostics et de traitements.
 
Cinq priorités
 
L'initiative est volontaire et suit l'exemple des propositions de brevets pour le traitement du VIH et de l'hépatite C. Selon le chef de l'OMS, le C-TAP « propose des actions concrètes » et a cinq priorités.
 
D’abord, l’initiative vise la diffusion de la recherche sur le séquençage des gènes. Ensuite, elle promeut la publication de tous les résultats des essais cliniques. Elle tend également à encourager les gouvernements et les bailleurs de fonds à inclure des clauses de distribution et de publication dans les contrats avec les pharmaciens.
 
L’initiative entend également favoriser l'octroi de licences pour les traitements et les vaccins aux petits et grands producteurs. Elle ambitionne également de mettre en avant des modèles d'innovation ouverte et de transfert de technologie.
 
En conclusion, Tedros Ghebreyesus a déclaré que « la Covid-19 a mis en évidence les inégalités dans le monde, mais offre également une opportunité de surmonter ces inégalités et de construire un monde plus juste ». (News.un.org)
 
Nombre de lectures : 113 fois












Inscription à la newsletter