Connectez-vous

Coronavirus : les familles préfèrent repousser les funérailles, les morgues du Ghana sont pleines

Vendredi 29 Mai 2020

Coronavirus : les familles préfèrent repousser les funérailles, les morgues du Ghana sont pleines
Face à la crise du coronavirus, le gouvernement ghanéen a instauré en mars dernier des mesures de distanciation sociale et notamment l'interdiction de tout rassemblement de plus de 25 personnes. Cette mesure pousse les familles de défunts à repousser les enterrements. De nombreuses morgues, aux quatre coins du pays, débordent.
 
"Les autorités de l'hôpital de Korle Bu veulent informer le grand public qu'il y aura dans les deux semaines à venir des enterrements de masse pour tous les corps qui n'auront pas été réclamés", peut-on lire dans un communiqué laconique publié le 24 avril dernier, précisant que certains corps attendent dans la morgue "depuis un a trois ans".
 
L'hôpital d'Accra est loin d'être le seul dans ce cas. Aux quatre coins du pays, les morgues sont débordées et appellent les familles à venir chercher les corps des défunts. (RTBF)
Nombre de lectures : 103 fois












Inscription à la newsletter