Connectez-vous

COVID-19 : ’’Pas de raison d’avoir peur’’ de fréquenter les hôpitaux (directeur Samu)

Samedi 2 Mai 2020

Le Directeur du Service d’Assistance Médicale d’Urgence national (SAMU) a appelé les patients atteints d’autres maladies à continuer à fréquenter les hôpitaux où toutes les dispositions de ‘’clivage’’ ont été prises pour leur prise en charge sans risque majeur de contamination au Covid-19.
 
’’Nous continuons le service pour la prise en charge des urgences d’autres malades. Mais par peur de venir à l’hôpital, leurs pathologies risquent de s’aggraver avec d’autres comorbidités’’, a dit Mamadou Diarra Bèye lors du point de presse mensuel du ministère de la Santé et de l’Action sociale sur la situation de la maladie à coronavirus. 
 
’’Il ne faut pas avoir peur de fréquenter les services de santé parce que toutes les dispositions sont prises dans un clivage qui permet de leur prendre en charge sans risques majeurs’’, a-t –il assuré.
 
Pour le Directeur du SAMU national, ‘’c’est une double problématique pour assurer le service continu des cas graves non-Covid et mettre en même temps un service séparé pour répondre à la prise en charge des cas graves de la maladie à coronavirus’’.
 
’’La prise en charge des patients graves en réanimation a une particularité parce qu’on a encore le fardeau des pathologies d’urgence et des pathologies graves. Ces malades sont pris en charge séparément pour éviter la contamination’’, a assuré M. Bèye.
 
Deux mois après le premier cas confirmé de coronavirus, Mamadou Diarra Béye a fait état de 23 cas graves pris en charge au niveau national dont 18 à Dakar et 5 dans les régions.
 
Aujourd’hui, a t -il ajouté, il y a 4 cas dans les services de réanimation, dont un à l’hôpital Fann et les trois autres à l’Hôpital Principal de Dakar. Leur âge tourne entre 55 ans et 60 ans
 
Il a fait état d’un ’’important dispositif’’ mis en place pour des lits de réanimation à l’hôpital Fann, à l’hôpital Principal, à Aristide le Dantec devenu également un centre de traitement, Diamniadio et dans les régions principalement à Saint Louis, Diourbel, Thiès, Tambacounda.

Bèye a cité Ziguinchor dont la particularité sera de polariser les cas graves issus de Centre de traitement de Kolda et Sédhiou.
 
Il a salué le travail et encouragé toutes les équipes impliquées dans la prise en charge de la pandémie dont les urgentistes, les médecins régulateurs, les infirmiers, les ambulanciers qui travaillent ’’sans relâche avec tous les risques’’ pour amener les malades dans les centres de traitement. 
Nombre de lectures : 192 fois












Inscription à la newsletter