Connectez-vous

Burkina Faso/Législatives : le MPP du Président Kaboré n'obtient que 56 sièges, un fidèle de Blaise Compaoré chef de l'opposition

Dimanche 29 Novembre 2020

Burkina Faso/Législatives : le MPP du Président Kaboré n'obtient que 56 sièges, un fidèle de Blaise Compaoré chef de l'opposition
Le mouvement du peuple pour le progrès (MPP) le parti du président réélu a obtenu 56 sièges au Parlement sur 127 avec 57,87% des voix lors des législatives du 22 novembre dernier, a annoncé samedi nuit la commission électorale nationale indépendante (CENI), proclamant les résultats provisoires.
 
Le mouvement du peuple pour le progrès (MPP) le parti du président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, obtient 980.687 voix, soit 56 sièges, le congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de l'ancien président Blaise Compaoré, avec 376.941 voix, obtient 20 sièges, le nouveau temps pour la démocratie (NDT), obtient 159.286 voix, soit 13 sièges et l'union pour le progrès et le changement (UPC), avec 288.902 voix, obtient 12 sièges.
 
Sur les 126 partis, formations et regroupements d'indépendants qui étaient en compétition pour les 127 sièges de députés, seulement 15 ont pu obtenir au moins un siège.
 
Sept partis qui siégeaient dans le Parlement actuellement n'ont pas pu obtenir de siège. Il s'agit entre autres du Parti de la renaissance nationale (PAREN), le Faso Autrement, la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), l'Organisation pour la démocratie et le travail (ODT), l'Union pour un Burkina nouveau (UBN), le Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) et le Mouvement pour la Démocratie en Afrique (MDA).
 
Avec 56 députés, le parti au pouvoir doit compter sur ses traditionnels alliés à savoir le nouveau temps pour la démocratie (NDT), 13 sièges, l'union pour la renaissance/Mouvement Sankariste (UNIR/PS), 5 députés et le Parti pour le développement et le changement (PDC), 3 sièges.
 
Le congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) le parti de l'ancien président Blaise Compaoré, avec ses 20 sièges, occupera le poste de Chef de file de l'opposition. Un poste qu'occupait depuis 2015, Zéphirin Diabré, qui n'a obtenu cette année que 12 sièges.
 
Les résultats définitifs seront publiés dans une quinzaine de jours par le Conseil constitutionnel. (Source: Xinhua)
 
 
 
 
Nombre de lectures : 125 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter