Connectez-vous

Bruits de bottes au Burkina Faso - Le président Roch-Marc Christian Kaboré est-il vraiment aux mains des mutins ?

Lundi 24 Janvier 2022

La situation est confuse au Burkina Faso où des informations font état de l’arrestation du président et de plusieurs ministres par des soldats. Une version démentie par d'autres sources indiquant que le Président Kaboré serait avec des FDS qui lui sont restés fidèles


Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a été arrêté lundi et était détenu dans une caserne de Ouagadougou, au lendemain de mutineries dans des camps militaires de ce pays en proie à la violence jihadiste.
 
«Le président Kaboré, le chef du Parlement (Alassane Bala Sakandé) et des ministres sont effectivement aux mains des soldats» à la caserne Sangoulé Lamizana de Ouagadougou, a déclaré à l’AFP une source sécuritaire, information confirmée par une autre source des services de sécurité.

Cependant, d'autres sources indiquent que le chef de l'Etat n'est jamais tombé aux mains des soldats mutins. Des forces de défense et de sécurité (FDS) seraient parvenus à l'exfiltrer et le mettre en sécurité bien avant sa capture par les soldats. 

Cela expliquerait d'ailleurs le fait que les putschistes n'aient pas encore annoncé leur prise du pouvoir à la radiotélévision nationale burkinabè (RTB).
 
selon un journaliste de l’AFP, une dizaine de soldats encagoulés et armés sont massés devant le siège de la RTB qui diffusait des programmes de divertissement.

Le président Kaboré, au pouvoir depuis 2015 et réélu cinq ans plus tard sur la promesse de faire de la lutte anti-jihadiste sa priorité, était devenu de plus en plus contesté par une population excédée par les violences jihadistes et son impuissance à y faire face.
 
 

 
Nombre de lectures : 132 fois












Inscription à la newsletter