Connectez-vous

Blinken a rencontré le vice-président chinois en marge de l’ONU

Lundi 18 Septembre 2023

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a rencontré lundi à New York le vice-président chinois Han Zheng, arguant de la nécessité d’une gestion « responsable » de la relation tendue avec Pékin.

 

« Je pense qu’il s’agit d’une bonne chose que de multiplier les rencontres à haut niveau » entre les États-Unis et la Chine, a-t-il déclaré au début de sa rencontre avec le responsable chinois, qui s’est déroulée à la mission chinoise auprès de l’ONU à New York.

 

Les discussions ont pour objectif de « s’assurer que nous gardons les lignes de communication ouvertes et que nous fassions la démonstration qu’on gère la relation entre nos deux pays de façon responsable », a-t-il dit.
 

Washington et Pékin redoublent d’efforts pour apaiser une relation tumultueuse.

 

La rencontre lundi en marge de l’Assemblée générale annuelle des Nations unies intervient après celle, ce week-end à Malte, entre le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, Jake Sullivan, et le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi.

 

« Les deux parties ont eu des discussions franches, substantielles et constructives », a déclaré la Maison-Blanche dans un communiqué au cours du week-end.

 

Une haute responsable de l’exécutif américain, qui a requis l’anonymat, a précisé que la réunion avait duré au total 12 heures sur deux jours, et rappelé que la dernière rencontre de ce type, et à ce niveau, remontait au mois de mai dernier.

 

C’est à peu près à la même époque, au printemps, que le président américain avait prédit un « dégel » de la relation sino-américaine, qui s’était envenimée en février à la suite du survol des États-Unis par un ballon chinois.

 

La Chine et les États-Unis se sont « engagés à mener des consultations » dans certains domaines, en particulier à propos des « évolutions en matière de politique et de sécurité en Asie-Pacifique », selon la source de la Maison-Blanche.

 

Les États-Unis et la Chine ont renoué le dialogue ces derniers mois avec une succession de visites de hauts responsables américains à Pékin, dont Antony Blinken.

 

Ce dialogue pourrait préfigurer un possible tête-à-tête entre Joe Biden et le président chinois Xi Jinping lors du prochain sommet de l’APEC (Coopération économique pour l’Asie-Pacifique), à la mi-novembre à San Francisco (Californie), mais ni Washington ni Pékin ne l’ont confirmé à ce stade.

 

Les relations bilatérales restent encore tendues, les différends commerciaux, l’expansion chinoise en mer de Chine méridionale et la question de l’île démocratique autonome de Taïwan restant des pierres d’achoppement.

 

Nombre de lectures : 166 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter