Connectez-vous

Après la fin du blocage d’un sénateur - Plus de 400 nominations de militaires américains approuvées

Mercredi 6 Décembre 2023

Tommy Tuberville, le sénateur qui avait tout bloqué
Tommy Tuberville, le sénateur qui avait tout bloqué

Le Congrès américain a approuvé mardi plus de 400 nominations de militaires après l’annonce plus tôt par un sénateur républicain de la fin de son blocage de plusieurs mois pour protester contre la politique du Pentagone en matière d’avortement.

 

Le président Joe Biden a félicité le Sénat d’avoir agi rapidement pour approuver la nomination de « 425 chefs militaires hautement qualifiés et patriotiques ».

 

« Ces confirmations sont attendues depuis longtemps et n’auraient jamais dû être retardées », a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant que « ceux qui servent la nation méritent mieux que cela. »

 

« Le Sénat vient de confirmer à l’unanimité des centaines de promotions de militaires. Nous nous efforçons de confirmer le reste dès que possible », a indiqué en fin d’après-midi le chef démocrate du Sénat, Chuck Schumer sur X (anciennement Twitter).

 

Des centaines de promotions et de confirmations de responsables militaires américains étaient bloquées depuis des mois au Sénat par l’action de Tommy Tuberville, un élu républicain.

 

« Je libère (les nominations) de tout le monde », a déclaré ce dernier lundi, ajoutant toutefois : « J’ai toujours un blocage, je crois, sur 11 généraux quatre étoiles ».

 

Cet élu de l’Alabama, un État très conservateur, s’oppose à l’aide financière accordée par le Pentagone aux militaires devant voyager pour avorter, depuis que plusieurs États ont supprimé le droit à l’avortement après une décision de la Cour suprême l’an dernier.

 

Au Sénat, un seul sénateur (sur 100) a la capacité de bloquer l’approbation rapide d’une nomination à un poste fédéral. Les 99 autres élus peuvent alors contourner cet obstacle en organisant une série de votes levant le blocage.

 

Mais le problème posé par M. Tuberville était particulier en raison de la tradition de confirmer les hauts postes militaires de façon groupée et à l’unanimité des sénateurs.  

 

Pour annuler son blocage, il aurait fallu organiser un vote par appel nominal portant sur chaque gradé nommé, un processus laborieux qui prendrait des mois.

 

Le porte-parole du Pentagone, le général Pat Ryder, a évoqué lundi devant la presse « des nouvelles encourageantes », et affirmé que le Pentagone « continuerait d’échanger avec le sénateur Tuberville et le Sénat pour exhorter à ce que tous les blocages sur les nominations de nos généraux et de nos officiers soient levés ». [AFP]

 
Nombre de lectures : 87 fois











Inscription à la newsletter