Connectez-vous

APRES SON CAMOUFLET AU CONSEIL DE SECURITE – Israël entame des représailles historiques contre le Sénégal

Samedi 24 Décembre 2016

APRES SON CAMOUFLET AU CONSEIL DE SECURITE – Israël entame des représailles historiques contre le Sénégal
Par Momar DIENG
 
Fidèle à sa tradition de brutalité, Benyamin Netanyahou, le chef du gouvernement israélien n’a pas perdu de temps pour réagir après le camouflet infligé par le Conseil de sécurité des Nations-Unies à Israël pour sa politique de colonisation illégale des territoires palestiniens occupés. Selon des sources d’agences, l’Etat hébreu a rappelé son ambassadeur Paul Hirschon pour consultations, selon le jargon diplomatique. Selon nos informations, une visite du ministre des Affaires étrangères sénégalais en Israël était en préparation. Tel-Aviv n’en voudrait plus.
 
En fait, il s’agit là de deux actes politiques visant à protester contre le rôle joué par la diplomatie sénégalaise dans la convocation et dans l’issue du vote du conseil de sécurité. Le Sénégal a relancé l’initiative égyptienne après que le maréchal Al-Sissi eut abandonné la partie suite aux fortes pressions américaines et israéliennes contre le projet.
 
Il y a quelques jours, l’ex ambassadeur d’Israël au Sénégal entre 2006 et 2011 était à Dakar en sa qualité d’envoyé spécial pour l’Afrique du ministère israélien des Affaires étrangères. Gideon Béhar avait indiqué l’objet de sa visite à l’APS : « Ma visite était de voir comment relancer et améliorer la coopération entre Israël et le Sénégal. Les deux pays entretiennent des relations amicales, avec beaucoup d’activités. Nous désirons augmenter le niveau de nos relations. »
 
La coopération de l’Etat hébreux concerne le secteur agricole avec des méthodes innovantes comme le système de goutte à goutte, mais aussi les questions de sécurité et de hautes technologies, aussi bien pour l’Etat que pour les entreprises. Les autres domaines visés seraient la désalinisation des eaux de mer, les énergies renouvelables, etc.
 
Depuis plusieurs années, Israël se plaint de l’absence d’une ambassade du Sénégal à Tel-Aviv. Ses diplomates ne manquent jamais d’ailleurs de le rappeler aux autorités sénégalaises dans leurs sorties médiatiques. L’ambassadeur du Sénégal en Egypte, Talla Fall, assure également la représentation diplomatique sénégalaise pour Israël, avec résidence au Caire.
 
Le Sénégal a assuré au mois de novembre la présidence tournante du conseil de sécurité de l’Onu et est membre non permanent dudit conseil depuis janvier 2016 pour une durée de deux ans.
 
« Une évolution importante », selon le Hamas
La  Nouvelle Zélande, qui a également apporté son soutien à ce vote du conseil de sécurité, est l’objet de représailles de la part des autorités israéliennes.
Quant à la Malaisie et au Venezuela, ils ont aussi pris part à la délibération mais ils n’entretiennent pas de relations diplomatiques avec Israël.
 
Ce vote du conseil de sécurité, permis par l’abstention des Etats-Unis, est le premier enregistré par cet organe de décision des Nations-Unies depuis 38 ans.

Le texte exhorte Israël à "cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est". Il a été adopté vendredi par 14 des 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU, après la décision des Etats-Unis de ne pas utiliser leur droit de veto et de s'abstenir, contrairement à leur position habituelle sur ce dossier.

La résolution affirme par ailleurs que les colonies israéliennes "n'ont pas de valeur juridique" et sont "dangereuses pour la viabilité d'une solution à deux Etats". Israël a dénoncé une "résolution anti-israélienne honteuse des Nations unies".

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a salué samedi l'adoption de la résolution comme une "évolution importante" dans les relations internationales. (Momar Dieng avec AFP)
 
 
 
Nombre de lectures : 561 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter