Connectez-vous

A Dakar, une journée politique sous haute tension

Vendredi 12 Novembre 2021

Des pneus en flammes ont brièvement bloqué la VDN (voie de dégagement nord) un des axes principaux de Dakar, mercredi 10 novembre après-midi, en pleine heure de pointe. Ils avaient été allumés par des militants qui demandaient la libération de trois figures de l’opposition : Ousmane Sonko, leader du Pastef, Malick Gakou ex-ministre et président du Grand Parti, et Barthélémy Dias, candidat à la mairie de la capitale sénégalaise.
 
Tous trois avaient été interpellés un peu plus tôt dans la journée, alors que Barthélémy Dias se rendait au tribunal pour une audience en appel dans une affaire de meurtre qui remonte à 2011. Dispersés par les gaz lacrymogènes de la gendarmerie en fin de journée, les manifestants se sont rapidement calmés après l’annonce de la libération des trois hommes.
 
Cette journée heurtée intervient au lancement d’une séquence électorale à haut risque pour le pouvoir : scrutins municipaux et départementaux le 23 janvier 2022, qui constitueront le premier test électoral depuis la réélection de Macky Sall à la présidentielle de 2019, puis les législatives en juillet. Elle ravive également le spectre des affrontements meurtriers du mois de mars qui s’étaient déroulés dans des circonstances comparables. (Le Monde)
 
Nombre de lectures : 88 fois












Inscription à la newsletter