Connectez-vous

3ème congrès ordinaire : les résolutions du Mouvement de la réforme pour le développement social (MRDS)

Vendredi 18 Juin 2021

Dr Mohamed Sall, secrétaire général sortant du MRDS, ici en compagnie de l'ambassadeur de Palestine au Sénégal
Dr Mohamed Sall, secrétaire général sortant du MRDS, ici en compagnie de l'ambassadeur de Palestine au Sénégal
« Les 12 et 13 Juin 2021, s’est tenu à Rufisque le troisième congrès ordinaire du Mouvement de la Réforme pour le Développement (MRDS) sous le thème : « Éthique, Efficacité politique et Refondation ».
 
À travers ce thème, le parti réaffirme la centralité de son crédo : « Pour une véritable éthique en politique » et oriente son action vers une refondation de sa base sociologique en vue de s’inscrire dans l’efficacité politique
 En vue d’inscrire son action dans l’efficacité politique, le parti s’oriente vers une refondation de sa base sociologique.
 
Ainsi le Congrès a apporté des modifications sur les textes de base et a donné de nouvelles orientations.
 
Par ailleurs, les congressistes, représentants toutes les bases du parti de l’intérieur pays et de la diaspora ont adopté, à l’issue des travaux du congrès, la présente  résolution les résolutions et recommandations suivantes :
 
Sur le plan national
 
Considérant les aspirations et la volonté du peuple Sénégalais, maintes fois exprimées souverainement, de prendre en main son destin pour la construction d’un État de droit, de justice sociale et de paix, dans la fraternité et la solidarité ;
 
Considérant la crise globale que vit le peuple sénégalais et particulièrement suite aux effets néfastes de la pandémie à Covid19 sur le plan économique avec une flambée des prix, un chômage de masse et les menaces contre la survie de nos industries locales ;
 
Considérant la situation de désolation du monde rural face à l’absence d’une vraie politique agricole et les menaces sur la campagne agricole ;
 
Constatant la situation critique de l’école et la récurrence des grèves dans tous les ordres d’enseignement ;
 
Considérant la dégradation de l’environnement, le bradage de notre espace maritime, les agressions contre le  cadre de vie : les inondations, le déclassement de la bande des filaos de Guédiawaye ... ;
 
Considérant la montée dans l’espace public d’un discours intolérant marqué par l’ethnicisme, la violence verbale, les invectives et insultes.
 
Sur le plan africain et international
 
Considérant les crimes perpétrés dans la Sahel par des groupes terroristes particulièrement au Mali et dernièrement au Burkina Faso ;
 
Considérant la situation sécuritaire préoccupante dans la sous-région et en Afrique en général ;
 
Considérant la mise en œuvre de la zone de libre-échange africaine ZLECAF et des entraves françaises à la création d’une monnaie commune dans l’espace CEDEAO ;
 
Considérant le regain de l’agression et de la colonisation de l’entité sioniste Israël en Palestine et le mutisme de la communauté internationale.
 
Le congrès :
 
Demande aux membres du Parti d’inscrire leurs actions politiques dans la ligne idéologique, les orientations, les choix stratégiques et méthodologiques du Parti : le sens de l’éthique, la recherche de l’efficacité, la concertation, l’excellence dans le travail et l’esprit de fraternité et de solidarité ;
 
Recommande á tous les membres du Parti et à toute la classe á œuvrer inlassablement pour la conservation de notre modèle sénégalais de stabilité, de paix, de vivre ensemble et de la cohésion sociale ;
 
Exige du gouvernement le gel de la flambée des prix des denrées de première nécessité, la protection des industries sénégalaises et la mise en œuvre de mesures idoines pour la relance économique ;
 
 Demande au gouvernement de prendre toutes les mesures d’urgence pour la réussite de la campagne agricole ;
 
Exige du gouvernement la pacification  du climat social et  la satisfaction sans délai des points d’accord signés avec  les différents syndicats ;
 
Recommande au gouvernement de prendre les mesures urgentes de prévention des inondations et exige le retrait de déclassement de la bande filaos de Guédiawaye et la prise de mesures idoines pour un meilleur cadre de vie ;
 
Présente ses condoléances attristées aux peuples frères burkinabé, malien, tchadien et soutiens le gouvernement dans la lutte contre les extrémismes ;
 
Réitère son soutien au peuple de Palestine et tous les peuples opprimés et exige du gouvernement une position ferme dans la lutte pour le respect des droits inaliénables du peuple palestinien. »
 
Fait á Rufisque le 13 juin 2021
Nombre de lectures : 166 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter