Connectez-vous

TARIF D’AUTOROUTE: Macky Sall impose sa médiation entre les usagers et Senac

Mardi 25 Octobre 2016

TARIF D’AUTOROUTE: Macky Sall impose sa médiation entre les usagers et Senac
A défaut de pouvoir inaugurer l’aéroport international Blaise Diagne dont les délais de réception n’en finissent pas d’être repoussés (dernière information à ce sujet : décembre 2017), le président de la république a dû se contenter hier, à Sébikhotane, d’ouvrir les tronçons Diamniadio-Aibd et Aibd-Sindia.
 
Les tarifs de passage sur l’autoroute à péage Patte d’oie-Diamniadio sont généralement considérés comme prohibitifs, poussant même des segments de la société civile à organiser des pétitions pour leur réduction. A ce propos, le chef de l’Etat a posé le débat sous la forme d’une « équation » à résoudre. « L’autoroute ne doit pas être perçue comme une voie réservée aux riches, mais comme une voie ouverte à tous par l’application de tarifs supportables pour les usagers et économiquement viables pour l’entreprise concessionnaire. »
 
Pour emprunter le péage Diamniadio-Aibd-Sindia, les usagers devront débourser 1 600 francs Cfa contre un tarif de 2 400 francs Cfa « initialement retenu ».
 
Le premier tronçon Diamniadio-Aibd a été réalisé sur le modèle du partenariat public privé (PPP) et a coûté 92 milliards de francs Cfa dont un financement public de 69 milliards de francs Cfa, le reste ayant été apporté par le groupe Senac SA, soit 23 milliards de francs Cfa.
 
Le deuxième tronçon Aibd-Sindia a été rendu possible grâce à un prêt concessionnel (conditions de remboursement moins draconiennes) obtenu de la coopération chinoise pour un montant de 70 milliards de francs Cfa. Il entre dans « le cadre du projet global de construction des deux projets d’autoroute Aibd-Mbour sur 39 km et Aibd-Thiès sur 16 km », a indiqué le président Sall.
 
Les 36 km de l’axe Diamniadio-Aibd-Sindia portent ainsi le réseau autoroutier national à 71 km de long. Désormais, le président de la république s’est fixé comme objectif d’atteindre 221 km d’ici à 2019.

 
Nombre de lectures : 567 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter