Connectez-vous

Santé du souverain pontife - Le pape François au repos après son opération

Jeudi 8 Juin 2023

 
L’intervention pour une hernie abdominale lui impose plusieurs jours de convalescence malgré son emploi du temps chargé.
 
Le pape François, 86 ans, a entamé ce jeudi une convalescence de plusieurs jours au lendemain d’une opération pour une hernie abdominale, qui a relancé les interrogations autour de sa santé.
 
Le jésuite argentin connaît des problèmes médicaux récurrents depuis qu’il a succédé, en 2013, à Benoît XVI, démissionnaire pour raisons de santé et décédé en décembre à l’âge canonique de 95 ans. François a déclaré à plusieurs reprises qu’il envisagerait de démissionner - comme Benoît XVI – si sa santé venait à faiblir, mais il a affirmé récemment que ce n’était pas d’actualité.
 
«Le pape François a passé une nuit paisible en réussissant à se reposer longtemps; son état de santé général est bon, il est alerte et respire spontanément», a indiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, citant l’équipe médicale du pape. «Les examens de suivi sont bons. Pendant toute la journée, il observera le repos postopératoire nécessaire», a-t-il ajouté dans un communiqué publié à la mi-journée, ajoutant que le pape était reconnaissant pour les nombreux messages reçus.
 
Intervention «bénigne»
 
Claudiquant du fait de douleurs aux hanches et à un genou, se déplaçant le plus souvent désormais en fauteuil roulant ou appuyé sur une canne, François avait présidé mercredi matin l’audience hebdomadaire à Saint-Pierre devant des milliers de fidèles, avant de se rendre à l’hôpital Gemelli de Rome. Il y a été opéré mercredi après-midi sous anesthésie générale, pendant trois heures, afin de résorber des «adhérences» douloureuses sur sa paroi abdominale, conséquences de son opération du côlon en juillet 2021.
 
Une intervention «bénigne» qui ne laissera pas de séquelles, selon son chirurgien. Le pape s’est réveillé en fin d’après-midi en plaisantant avec ses médecins, a souligné le professeur Sergio Alfieri, qui l’avait déjà opéré en 2021, au cours d’une conférence de presse mercredi soir. François, qui souffrait de douleurs de plus en plus fortes et a pris lui-même la décision de se faire opérer, «ne souffre pas d’autres maladies», a-t-il par ailleurs assuré.
 
Le pape devrait passer plusieurs jours au 10e étage de cet établissement connu comme «l’hôpital des papes», dans la même chambre que celle utilisée à de nombreuses reprises par Jean Paul II.
 
«Toutes les précautions»
 
Selon le Dr Alfieri, ce type d’intervention nécessite généralement «cinq à sept jours» de convalescence, mais «toutes les précautions» seront prises pour la santé du chef de l’Eglise catholique. Ses audiences ont d’ailleurs été annulées jusqu’au 18 juin «par mesure de précaution», a indiqué le Vatican.
 
Opéré du poumon à l’âge de 21 ans, affecté par des problèmes de hanches et de genou, François est régulièrement contraint d’alléger son agenda en raison de problèmes de santé, qui alimentent inquiétudes et spéculations.
 
Infection respiratoire
 
Fin mars, il était déjà retourné à l’hôpital Gemelli pour une infection respiratoire, qui avait nécessité un traitement antibiotique pendant trois jours et suscité une profonde préoccupation, aggravée par une communication confuse du Vatican.
 
Il y a deux semaines, lors d’une interview avec la télévision hispanophone Telemundo, il avait confié que cette «pneumonie» avait été traitée «à temps». «Si on avait attendu quelques heures de plus, ça aurait été bien plus grave», a-t-il reconnu.
 
Douleurs au genou
 
Jorge Bergoglio souffre aussi de douleurs chroniques au genou, qui l’obligent à se déplacer en fauteuil roulant ou à l’aide d’une canne. Ces derniers mois, les rumeurs sur l’éventualité d’une renonciation à sa charge et sa succession ont redoublé d’intensité.
 
Malgré ces alertes médicales à répétition, François conserve un emploi du temps chargé et un rythme soutenu, avec parfois une dizaine de rendez-vous dans la même matinée. Il continue également de voyager, avec un agenda particulièrement rempli dans les prochains mois: il doit se rendre au Portugal début août, en Mongolie début septembre et à Marseille le 23 septembre. (AFP)
 
 
 
Nombre de lectures : 234 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter