Connectez-vous

Pèlerins positifs au Covid-19 : Course contre-la-montre lancée pour éviter une propagation du virus à grande échelle

Lundi 24 Juin 2024

Les autorités sénégalaises ont lancé dimanche une course contre la montre pour éviter au pays une nouvelle crise sanitaire après que plusieurs pèlerins de retour de la Mecque ont été dépistés positifs au Covid-19. Des mesures préventives ont commencé à être mises en oeuvre à partir de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), lieu de débarquement des pèlerins. Leur but « est d’éviter une épidémie incontrôlable dans le pays », a souligné Charles Bernard Sagna, médecin-chef du service de contrôle sanitaire aux frontières aériennes à l’AIBD.

 

Avec tous les vols attendus ces prochains jours en provenance d’Arabie saoudite, l’expert médical souligne qu’il y a « donc des raisons de s’inquiéter par rapport aux pèlerins qui arrivent dans le pays », a-t-il alerté auprès de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

 

En prévision de cette situation alarmante, Charles Bernard Sagna invite tous les pèlerins de retour à porter le masque pendant au moins deux semaines sans interruption.

 

Selon les résultats du laboratoire de test au coronavirus de l’AIBD, le taux de séropositivité sur les pèlerins de retour de la Mecque varie entre 20 et 60%. Mais le nombre de personnes concernées par ces infections n’a pas été fourni car les résultats des tests sont transmis au fur et à mesure au ministère de la Santé. 

 

Comme mesure de prévention, le médecin-chef Sagna recommande aux autorités sénégalaises présentes à Djeddah de faire respecter le port du masque pour tous les pèlerins qui s’apprêtent à  revenir au pays. Ils doivent le faire « avant d’entrer dans leurs avions respectifs » et devront « continuer de le porter une fois au Sénégal, au sein de la communauté et à domicile, pour éviter une propagation » du virus.  

 

Les autorités saoudiennes ont annoncé dimanche la mort de 1301 personnes au cours du Hajj de cette année. Selon elles, 83% d’entre elles ne disposaient pas d’autorisations officielles pour accomplir le 5e pilier de l’islam. Elles « avaient parcouru de longues distances sous le soleil, sans abri adéquat ni confort », a rapporté la Saudi Press Agence (SPA), l’agence officielle d’information du royaume.

 

Un dispositif sanitaire a été mis en place au Hangar des pèlerins de l’aéroport Blaise Diagne. Des équipes mobiles offrent des masques à tous le pèlerins dès leur descente d’avion. Ceux d’entre eux qui sentent des difficultés respiratoires, de la fièvre ou considérés comme des cas compliqués sont pris en charge, a expliqué Charles Bernard Sagna.
 

Durant la crise sanitaire du coronavirus (2021-2022), le Sénégal a comptabilisé environ 1870 décès sur près de 87 mille cas de contamination. [IMPACT.SN]

 
Nombre de lectures : 252 fois











Inscription à la newsletter