Connectez-vous

Non sens !

Lundi 10 Avril 2017

Non sens !
Le vendredi 7 avril, l’ensemble des médias sénégalais - et une partie de la presse internationale dont BBC World (service anglais) – a parlé du rassemblement organisé dans l’après-midi, à Dakar, par le collectif « Y en A Marre » qui dénonçait quelques agissements du gouvernement sénégalais.

Toutes les TV et radios ont ouvert leurs éditions du soir sur ce qui était la 1ère manifestation d’ampleur contre le régime en place, depuis 2012.

Toutes, sauf la télévision nationale qui n’a pas dit un mot sur ce qui était, sans aucun doute, le gros titre de cette journée. Comme si l’événement n’avait jamais eu lieu.
Ce n’est pas digne de la RTS qui est une TV publique, donc de service public et non au service du gouvernement.

En fait, la RTS est restée dans ses habits d’ORTS. Elle se met exclusivement au service des gouvernements successifs de l’Etat du Sénégal.
 Sa direction générale n’en a cure d’informer vraie. Elle fait de l’institutionnelle et de la propagande pro-pouvoir. Peu importe qui l’incarne. Senghor, Diouf, Wade ou Macky aujourd’hui.
Et cet état de fait est honteusement entretenu par ceux qui, lorsqu’ils étaient dans l’opposition, dénonçaient leur ostracisation par la TV nationale. Ils perpétuent la caporalisation du média public.

Faut-il leur rappeler que les temps ont changé ? A l’heure de la TNT, de la foison de TV et radios privées, de l’accessibilité croissante d’Internet et donc des sites d’information et des réseaux sociaux, cette politique de l’autruche relève du non sens pour ne pas dire du ridicule. On n’arrête pas la mer de l’information avec ses bras.
 
Sur une autre note, la Syrie est devenue aujourd’hui, LA zone d’influence et de guerre internationales. Une ligne de démarcation et d’intimidation entre 2 ou plusieurs mondes. Tout le monde s’y fait la guerre directement ou indirectement, au nom des populations et de la liberté.
 
En attendant, les populations trinquent par la faute de leurs multiples « sauveurs » et la liberté y est bafouée de manière arrogante par ceux qui disent en être les champions. La tête de gondole des gendarmes du monde pointe maintenant sa matraque sur la Corée du Nord et la menace d’une action unilatérale, comme celle menée en Syrie. Or, Kim Jong-Un – qui n’a rien à perdre dans un embrasement planétaire - est aussi disjoncté que Trump.
 
Excellente semaine (sainte pour les Chrétiens) à tous. La mienne démarre au Ghana, alors «Akwaba ».
Abdou Khadre LO
 
Nombre de lectures : 175 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter