Connectez-vous

Nécrologie : Serigne Cheikh, le Khalife général des Tidianes, décédé et enterré dans la sobriété

Jeudi 16 Mars 2017

A 92 ans, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy a été rappelé à Dieu ce mercredi 15 mars. On avait tendance à l'oublier, mais il était le Khalife général des Tidianes depuis la disparition de Serigne Mansour Sy Borom Daara yi. « Al Maktoum », son nom mystique signifiant « le caché », a été enterré le même jour dans sa résidence de la corniche de Tivaouane en présence des membres de la famille de Seydi Hadj Malick Sy dont il était le 4e khalife successeur à la tête de la Tidianya sénégalaise.
 
C’est le porte-parole de la Tarikha, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine qui a dirigé l’office mortuaire, sous le regard du fils du défunt, Serigne Moustapha Sy, le guide opérationnel du mouvement Moustarchidîn.
 
Longtemps absent de l’espace public, Serigne Cheikh, fils de Serigne Babacar Sy, ne semblait pas véritablement exercer ses fonctions de chef de la communauté tidiane sénégalaise, même si le statut lui avait été confié pour que les règles de succession soient respectées. En réalité, son attitude de retrait a été assimilée à une expression de divergences entre des membres de la grande famille des Sy. De fait, c’est Serigne Abdoul Aziz Sy qui représentait la voix et le visage de la confrérie.

A la fois savant dans les sciences islamiques, soufi, intellectuel, politique, Serigne Cheikh a marqué une certaine histoire du Sénégal, notamment dans ses rapports avec le pouvoir politique, de Senghor à Abdoulaye Wade en passant par Abdou Diouf. Son côté insaisissable, selon certaines voix autorisées, était le facteur qui en faisait un homme difficilement manipulable. Il était un orateur hors pair, un tribun redouté, dont les face à face avec son public avaient fini d'acquérir une grande notoriété. Une dimension que son fils Moustapha perpétue.

No condoléances sincères à la famille de l’illustre disparu, aux membres de la communauté tidiane et à tous les musulmans.
 
Nombre de lectures : 81 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter