Connectez-vous

Monsieur le Président, n’écoutez pas Madiambal Diagne, la paix dans notre pays y gagnerait (Me Wagane FAYE)

Jeudi 30 Novembre 2023

Me Wagane Faye
Me Wagane Faye

Tous ceux qui sont soucieux de ce que « les futures élections présidentielles et leurs préparatifs nous réservent » sont sans doute passés de l’état soucieux à l’état hypercraintif, après avoir lu les propos suivants du journaliste Madiambal Diagne : « pourquoi le Président Macky Sall devra tout faire pour éviter que son candidat perde la présidentielle de 2024 » (L’Obs 29/11/23).

 

Sans manquer d’égard à Monsieur Diagne, je lui reproche de ne pas tourner la langue sept fois dans la bouche avant de parler, si je puis m’exprimer ainsi. Je ne serais peut-être pas le seul à être de cet avis, qui est dû à certaines de ses sorties, dont le fait d’avoir, en parlant du très respectable magistrat, Souleymane TELLIKO, laissé entendre qu’il ne serait pas Sénégalais, comme si cela était, même vrai aurait des rapports avec ce qu’il cherchait à insinuer de négatif. En tout cas, ce qui est constant, est que ce magistrat, avec sa réputation d’être indépendant d’esprit, dit-on, avait bénéficié de la confiance de ses collègues magistrats, qui l’avaient élu Président de leur Association, Union des Magistrats Sénégalais.

 

Monsieur Madiambal Diagne récidive malheureusement dans son petit travers tantôt rappelé. Avant de poursuivre, je voudrais profiter de l’occasion, en continuant de souhaiter que ceux qui auraient quelque chose d’utile à la paix sociale dans notre pays, en rapport avec les activités politiques dans cette période pré-électorale sensible que nous traversons, ne se taisent pas, qu’ils s’expriment, à la El Hadji Abdou Aziz SY Dabakh et certaines autres notabilités. C’est le moment, plus que jamais, le pays en a besoin.

 

Dire, comme Mr Diagne dans le quotidien cité plus haut, que le Président Macky Sall devra tout faire pour éviter que son candidat perde la présidentielle 2024, est une sortie qui, souhaitons le, ne devrait être suivie ni par le Président Macky Sall, ni par personne de son entourage, qui ne voudrait pas qu’en faveur d’un des candidats, on mette le pays à feu et à sang. Faire gagner un candidat aux futures présidentielles n’en vaut pas la peine, tant s’en faut.

 

Oui, c’est ainsi, et pas autrement, qu’on peut analyser l’appel de Madiambal Diagne à Monsieur le Président de la République.

 

Il ne se rend peut-être pas compte que si par malheur son appel venait à être suivi, une catastrophe pourrait en découler. En effet, demander au Chef suprême du pouvoir exécutif de tout faire pour que son candidat ne perde pas les présidentielles revient à lui demander de faire fi de toute légalité dans l’organisation de la précampagne et de la campagne électorales, de ne tenir aucun compte des avis de personne, être disposé à inciter une pagaille infernale au cours du déroulement des opérations électorales si elles venaient à sentir mauvais pour son candidat, ou une bonne fois attendre les candidats contre celui de son choix au tournant, c’est-à-dire à la fermeture des bureaux de vote pour faire déclarer son favori vainqueur à la soviétique, et faire arrêter tous ceux qui trouveraient à en redire. Qui disait que « politik baaxul ? ». Il aurait sans doute raison.

 

Monsieur Diagne, voilà ce à quoi ce que vous demandez à Monsieur le Président d’entreprendre pourrait causer à notre pays.

 

Qui y gagnerait ? Personne ! Qui y perdrait ? le pays tout entier ! A la fin des fins qui serait responsable d’une telle catastrophe ? Celui qui, bien que disposant de tous les moyens pour empêcher qu’elle se produise, la laisserait s’installer, se propager, avec toutes les conséquences qui s’en suivraient.

 

30 Novembre 2023

Me Wagane FAYE

 

Nombre de lectures : 459 fois


1.Posté par Mohamed le 01/12/2023 20:32
Est-ce que les écrits et les propos de Madiambal valent la peine d'être commentés?

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter