Connectez-vous

Mes 7 vœux de Tabaski 2023 (Majalis)

Vendredi 30 Juin 2023

S. Abdou Aziz Mbacké Majalis
S. Abdou Aziz Mbacké Majalis
 
Mon intime conviction et mes modestes souhaits pour cette Tabaski 2023 portent sur la prochaine déclaration que s’apprête à faire Monsieur le Président de la République, Macky Sall, sur l’attitude attendue de notre classe politique et sur celle des autres acteurs de l’espace public sénégalais.
 
Mon vœu consiste à ce que le Chef de l’Etat puisse dans les prochains jours :
 
1. Annoncer officiellement sa non candidature pour un troisième mandat. Car même si lui ou ses partisans estiment cette option juridiquement envisageable, le respect de la parole donnée et le souci de préserver la stabilité politique et sociale du Sénégal nous semblent de loin plus importantes pour l’intérêt général. Ce n’est que cet attachement viscéral au « ngor » et aux valeurs éthiques qui nous permettra d’éviter d’autres pertes de vie inutiles et des lendemains incertains à notre pays, plus que les stratégies politiques et seuls avis du Conseil Constitutionnel.
 
2. Trouver des solutions politiques acceptables et des compromis équitables aux dossiers politico-juridiques en cours, de sorte à permettre à tous les candidats aux Présidentielles d’y participer sans aucune entrave et de libérer tous les prisonniers politiques. L’avenir de notre démocratie et de notre modèle de vivre-ensemble pourrait être à ce prix.
 
3. Adopter globalement une attitude d’apaisement, de dépassement et de dialogue sincère avec l’ensemble des acteurs, sans exception, pour le bien de notre cher pays et l’entrée honorable du Président dans l’Histoire du Sénégal. Jàmm a gën lu dul jàmm.
 
4. A ses adversaires également d’adopter une attitude similaire d’apaisement, de compromis et de respect envers l’institution qu’il représente, dont l’Etat du Sénégal qu’il ne faudrait déstabiliser ou fragiliser à aucun prix. En évitant les discours va-t-en-guerre et jusqu’au-boutistes, la surenchère violente et la défiance injurieuse envers toute autorité, les atteintes aux biens publics et privés. Le contexte géopolitique actuel risqué pour notre pays et les nouveaux enjeux pétroliers et gaziers requièrent plus que jamais ce sens des responsabilités.
 
5. A ses adversaires politiques de reconnaitre également les acquis de son bilan et de lui garantir une sortie honorable, sans esprit de vengeance, de chasse aux sorcières ou volonté d’humiliation. Les partisans du Président devraient également travailler à lui assurer cette sortie digne et penser à se réorganiser pour compétir, au lieu de le pousser vers une alternative à même d’entacher ce bilan.
 
6. A ce que tous les leaders religieux (qui ont jusqu’ici joué un rôle historique primordial dans la préservation de la stabilité nationale) et à toutes les bonnes volontés (société civile, partenaires extérieurs, etc.) de contribuer, de façon discrète ou visible, à la consolidation de la paix, de la concorde et du vivre-ensemble au Sénégal, pour la seule Face de Dieu. Sans parti pris aucun, sans céder aux différentes pressions,  compromissions et velléités d’intimidation, de part et d’autre.
 
7. A tous les citoyens sénégalais, sans exclusive, d’œuvrer, chacun au niveau qui est le sien et dans un profond sens des responsabilités, à apaiser les tensions, à la culture de la paix, du vivre-ensemble, de la justice et du progrès multiforme de notre nation. Ce « Sénégal eternel » que nous partageons tous, au-delà de nos appartenances diverses, de nos convictions religieuses et politiques, de nos intérêts, quelques fois, divergents. Senegaal benn bopp la, waru ñu koo xar ñaar, walla ñett.
 
Espérant humblement être entendu par tous les acteurs concernés et que ces modestes vœux ne restent pas… pieux.
 
Yàlla na Boroom bi saxal jàmm ci sunu réew mi, xiir ñu ci dox ak wax luy defar, te musal ñu ci bépp lor ak musiba. Bi barakati Sheexunal Xadiim.
Dewenati
S. Abdou Aziz Mbacké Majalis
Nombre de lectures : 378 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter