Connectez-vous

MONDE : Résumé des principales informations économiques de vendredi 30 décembre

Vendredi 30 Décembre 2016

MONDE : Résumé des principales informations économiques de vendredi 30 décembre
MARCHÉS: Le SMI, l'indice vedette de la Bourse suisse, a fini l'année sur une note négative, après avoir stagné l'année précédente. La chute du début d'année n'aura pas pu être entièrement effacée. La baisse des deux poids lourds de la pharma, Roche et Novartis, explique en bonne partie ce bilan négatif. Le SMI aura perdu environ 7% à 8230 points cette année. Corrigé des dividendes, le recul est de 3%. En 2015, l'indice avait perdu un petit 2%. En 2014 il avait gagné près de 13% et en 2013 20%.

MARCHÉS: La Bourse de Londres a terminé à son record historique en gagnant 14% sur l'année. Elle affiche la meilleure performance des grandes places européennes malgré le choc en juin du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne. L'indice FTSE a terminé à 13h30 sur un gain de 0,35% pour sa dernière séance, écourtée, de l'année, à 7142,83 points, un plus haut niveau historique qui améliore celui de 7129,83 points inscrit en octobre 2016.

MARCHÉS: La Bourse de Francfort a bouclé une année de progression modeste, avec une hausse de presque 7% sur 2016 de l'indice vedette Dax, qui s'est contenté pour la dernière séance écourtée de l'année d'une timide hausse. Le Dax, qui regroupe les trente valeurs vedettes allemandes, a grignoté aujourd'hui 0,26% à 11'481,06 points, ce qui le porte à son plus haut niveau de l'année et à moins de 1000 points de son record historique atteint au printemps 2015.

MARCHÉS: Les valeurs chinoises ont fini 2016 sur une perte de plus de 11%, malgré les signes de résistance de la deuxième économie mondiale et une petite hausse, la dernière séance de l'année. Les marchés chinois se sont bien repris après leur plongeon de début d'année, les deux grands indices ayant rebondi de 17% sur leur plus bas touché en février, mais cela n'a pas suffi.

COMMERCE MONDIAL: La Suisse veut mieux informer face au mouvement antimondialisation opposé aux accords commerciaux. Son ambassadeur à l'OMC en fera une priorité en 2017 avec le maintien des acquis de l'organisation et la défense des intérêts suisses offensifs, notamment sur le commerce électronique, ou défensifs, comme sur les subventions intérieures à l'agriculture. "La communauté internationale, nous négociateurs commerciaux, devons faire notre autocritique", estime Didier Chambovey, dans un entretien accordé à l'ats. En Suisse, "nous avons une longueur de retard" sur la mouvance qui lutte notamment contre un Accord sur le commerce des services (TiSA) négocié par 50 pays.

POLITIQUE MONÉTAIRE: Le fait que l'économie suisse se porte bien malgré la force du franc est aussi à mettre au crédit de la Banque nationale suisse (BNS), affirme le professeur d'économie Aymo Brunetti. La valorisation "contrôlée" du franc a permis aux entreprises de faire des planifications sûres. Après le choc qui a suivi la suppression du taux plancher de 1,2 franc pour un euro en janvier 2015, il est "remarquable que le pays ne soit pas tombé en récession et que les exportations ne se soient pas effondrées", relève M. Brunetti dans un entretien diffusé par les journaux alémaniques Basler Zeitung et Luzerner Zeitung. L'économie suisse a fait preuve d'une résistance surprenante, estime-t-il.

MONNAIES: Mis en circulation le 1er janvier 2002, l'euro a suscité tour à tour l'engouement, les critiques ou l'inquiétude. Retour sur quinze ans qui montrent la solidité de cet édifice monétaire. L'euro est officiellement né le 1er janvier 1999, mais il restera trois ans une devise virtuelle - utilisée dans les transactions financières et comptables - avant de se matérialiser enfin dans les porte-monnaie.

CONSTRUCTION: Un pont s'élançant à plus de 500 mètres au-dessus du sol et qualifié de "plus haut au monde" a été ouvert jeudi à la circulation en Chine, où il relie deux provinces montagneuses du sud-ouest du pays. Le Pont Beipanjiang culmine à 565 mètres au-dessus d'une rivière, a indiqué le département des Transports du Guizhou dans un communiqué.


ALIMENTATION: William Salice, l'inventeur de l'œuf Kinder, est mort jeudi soir à 83 ans à Pavie, dans le nord de l'Italie, a annoncé la fondation "Color your life" qu'il avait créée pour les jeunes. Entré dans l'entreprise Ferrero en 1960, William Salice était devenu le bras droit du patron visionnaire Michele Ferrero, le père de la pâte à tartiner Nutella décédé en 2015.

CHINE: La Chine va ouvrir davantage de secteurs économiques aux investisseurs étrangers, a assuré le gouvernement, à l'heure où l'afflux d'investissements internationaux se tarit et où les entreprises occidentales dénoncent une détérioration du climat des affaires dans le pays. Le géant asiatique "va mettre l'accent, sans fléchir, sur des politiques d'ouverture" et "créer un environnement de concurrence équitable en traitant firmes chinoises et étrangères de la même façon", s'est engagé le Conseil d'Etat, le cabinet chinois, dans une déclaration publiée tard jeudi. (ATS)
 
Nombre de lectures : 38 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter