Connectez-vous

IMPACT - La revue de presse du 30 mars 2024

Samedi 30 Mars 2024

Le president Macky Sall, des nominations dans la magistrature avant son départ.
Le president Macky Sall, des nominations dans la magistrature avant son départ.

La presse quotidienne du week-end est diverse dans les sujets abordés mais toujours en lien avec la nouvelle présidence post-Macky.

 

« Le Conseil constitutionnel officialise l’élection de Diomaye Faye », indique Vox Populi. En l’absence de requêtes ou réclamations, les 7 Sages ont plié le dossier, en attendant de recueillir le serment du nouveau Président de la République, ajoute le journal. La cérémonie aura lieu le 2 avril au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio. 

 

Dans Vox Populi toujours, le Pr Abdoulaye Bathily fait de « fortes recommandations » au nouveau régime. Et c’est pour attirer leur attention sur la pertinence d’appliquer des conclusions des Assises nationales de 2008-2009. 

 

Sud Quotidien s’intéresse à ce qu’il appelle « Le dernier coup de Macky ». A 4 jours de quitter ses fonctions, le chef de l’Etat, usant de ses prérogatives de chef du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), a nommé Abdoulaye Ndiaye premier président de la Cour suprême, poste vacant avec l’âge de la retraite atteint pour Ali Ciré Ba.

 

Ex-présidente de l’Office anti-corruption (OFNAC) et ancienne doyenne des juges d’instruction, Seynabou Ndiaye Diakhaté poses ses baluchons à la Cour suprême comme premier avocate générale, signale Bés Bi Le jour.

 

« Macky Sall ‘’retouche’’ la magistrature », constate Libération qui évoque « de surprenantes nominations à la Cour suprême et au Pool judiciaire financier. » 

 

A sa Une, Source A donne des détails. « Amadou Seydi, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye, devient procureur de la République près le Pool judiciaire financier. » Dans cette même juridiction, Henriette Diop Tall, hors hiérarchie, « est réintégrée comme présidente de la chambre d’accusation financière. 

 

EnQuete s’attarde sur les suites de la déroute électorale de Khalifa Sall à l’élection présidentielle du 24 mars avec un score famélique de 1,5% des suffrages exprimés. « Le casse-tête du renouveau », affiche la publication qui ajoute que l’ancien maire de Dakar « se rapproche de la retraite (politique) ». Une raison suffisante « pour mieux structurer le parti (Taxawu) » afin de « préparer les futures échéances » dont les plus proches sont les législatives. 

 

La mort suspecte du jeune Seydina Mohamed Diop à Pikine retient encore l’attention de quelques journaux. Selon L’Info, « La famille du défunt charge la police. » 

 

« Quand des éléments en civil sont arrivés dans la maison, ils n’ont pas décliné leurs identités. Ils ont abreuvé d’injures les occupants de la chambre avant de les pulvériser avec du gaz asphyxiant pour ensuite refermer la porte », rapporte le journal citant les propos de Baye Hamdy Ngom, tuteur du défunt jeune homme. [IMPACT.SN]

 
Nombre de lectures : 198 fois











Inscription à la newsletter