Connectez-vous

IMPACT - La revue de presse du 18 avril 2024

Jeudi 18 Avril 2024

Mosaïque réalisée par Ma Revue de Presse (Mamadou Ly)
Mosaïque réalisée par Ma Revue de Presse (Mamadou Ly)

Les décisions prises le 17 avril en Conseil des ministres font l’essentiel des titres de la presse quotidienne de ce 18 avril. 

 

Le Soleil énumère « Les grandes décisions du Chef de l’Etat », en particulier la publication des rapports de l’Inspection générale d’Etat (IGE), de la Cour des comptes (CC) et de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) des cinq dernières années (2019-2023), la création d’un Bureau d’Intelligence et de Prospective Économique (BIPE) et d’une Direction des Affaires religieuses au sein de la présidence, la création d’une Autorité de régulation du secteur de l’Eau.

 

« Diomaye fouille partout : des audits lancés tous azimuts », affiche Vox Populi. L’Inspection générale d’Etat (IGE) a été chargée d’une « mission de contrôle des services de la présidence de la République », informe le journal. « Audits et nouvelles orientations : Diomaye lance la machine », rapporte Le Quotidien

 

« Diomaye imprime déjà sa marque » dans la gestion des affaires du pays, indique Le Témoin Quotidien. Plus direct, EnQuete comprend que « Diomaye fouille la gestion de Macky ». Un titre proche de celui de L’Observateur : « Diomaye fouille Macky ».

 

Avec la publication des rapports de l’IGE, de la Cour des comptes et de l’OFNAC, souligne WalfQuotidien, « Diomaye lève le coude de Macky ». Une allusion aux propos de l’ancien chef d’Etat qui avait reconnu avoir « mis le coude » contre la publication de nombreux rapports des corps de contrôle pour préserver la stabilité du pays. 

 

Pour L’Info, c’est « La machine (qui) s’emballe » pour la reddition des comptes et la transparence des affaires publiques. Ce que L’AS traduit en « Diomaye expose les cafards de l’ancien régime ».

 

Le secteur hydraulique sera très surveillé si l’on en croit Bés Bi Le jour avec son titre « Diomaye fouille SEN’EAU et ailleurs : Les EauDits ». Libération en est convaincu : c’est « Sale temps pour les magouilleurs ! ».

 

En attendant, le même journal expose « La bamboula des sociétés turques Limak et Summa » dans la gestion de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD).

 

Dans le dossier de renouvellement de la concession de DakarNave, Sud Quotidien informe que « ARCOP suspend l’attribution ». L’autorité de régulation de la commande publique a donné « gain de cause » au consortium DAMEN/ATMAR/MARITALIA [IMPACT.SN]

 
Nombre de lectures : 235 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter