Connectez-vous

COMMERCE EXTERIEUR : L’or occupe le hit parade des exportations

Dimanche 5 Mars 2017

COMMERCE EXTERIEUR : L’or occupe le hit parade des exportations
Pays pétrolier depuis peu, le Sénégal est aussi un pays exportateur d’or. D’ailleurs le métal précieux occupe le peloton de tête des exportations en novembre 2016.
 
Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas l’arachide, ni les produits halieutiques qui ont pesé sur la balance des exportations au mois de novembre 2016. Loin s’en faut. En attendant d’exporter du pétrole et du gaz à l’horizon 2020, le Sénégal peut écouler ses lingots d’or à coup de milliards de francs à travers le monde.
 
La nomenclature agrégée des exportations montre que « les principaux produits exportés, au cours du mois de décembre 2016, sont l’or non monétaire (14,1 milliards de FCFA), le ciment hydraulique (10,4 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (9,5 milliards de FCFA), les produits pétroliers (9,0 milliards de FCFA) et le titane (5,3 milliards de FCFA) ». C’est ce que  nous apprend l’Agence nationale de la statistique et de la démographie dans l’édition de son bulletin mensuel du commerce extérieur de novembre 2016 et paru en décembre de la même année.
 
Toutefois, en termes de volume des exportations, on note une légère baisse par rapport au mois précédent, puisque les exportations du Sénégal sont ressorties, en décembre 2016, à 83,0 milliards de FCFA contre 95,4 milliards de FCFA au mois précédent, soit un repli de 13,0%. « Cette baisse est essentiellement due au fléchissement des expéditions de cigarettes (-78,6%), de zirconium (-41,7%) et de crustacés, mollusques et coquillages (-37,7%) », explique-t-on dans le document cité ci-dessus.
 
L’absence de ventes à l’extérieur d’acide phosphorique contre 10,2 milliards de FCFA au mois précédent a renforcé ce repli. « Cependant, le relèvement des exportations de produits pétroliers (9,0 milliards de FCFA contre 4,2 milliards de FCFA au mois précédent) et de titane (+88,3%) a amoindri cette baisse. Comparées au mois de décembre 2015, les exportations ont fléchi de 41,8%. Leur cumul à fin décembre 2016 a atteint 1371,2 milliards de FCFA contre 1342,6 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2015, soit un accroissement de 2,1 % », poursuit le document.
 
Autre fait notable dans le bulletin de l’Ansd, c’est l’entrée de trois nouveaux produits dans la nomenclature « produits regroupés à l’exportation » du fait de leur importance nouvelle dans les expéditions du Sénégal. Il s’agit du zirconium, du titane et des préparations pour soupes, potages, bouillons.
 
Pour ce qui est des importations du mois de décembre 2016, elles sont évaluées à 179,9 milliards de FCFA, contre 296,8 milliards de FCFA au mois précédent, soit un fléchissement de 39,4%. « Cette baisse est expliquée par le repli des achats à l’extérieur de riz (-82,8%), des matières plastiques artificielles (-64,6%), des automobiles et cars (-43,2%) et des autres machines et appareils (-38,8%) », indique l’agence en charge des statistiques.
 
« Toutefois, cette contraction des importations a été modérée par le relèvement des produits pétroliers finis (+26,6%) et des huiles brutes de pétrole (+24,8%). Comparées au mois de décembre 2015, les importations ont connu un repli de 38,0%. Leur cumul à la fin de l’année 2016 a atteint 2977,5 milliards de FCFA contre 3033,0 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2015, soit un fléchissement de 1,8% », peut-on lire  dans le bulletin de l’Ansd.
 
Les  principaux produits importés, au cours du mois de décembre 2016 sont: l’huile brute de pétrole (32,3 milliards de FCFA), les produits pétroliers finis (25,4 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (18,6 milliards de FCFA), les machines et appareils pour autres industries (9,6 milliards de FCFA) et les métaux communs (6,8 milliards de FCFA).
 
SOLDE COMMERCIAL TOUJOURS  DEFICITAIRE
 
« Le solde commercial s’est établi à -96,9 milliards de FCFA, en décembre 2016, contre -201,5 milliards de FCFA au mois précédent. Son amélioration est expliquée par la réduction du déficit vis-à-vis de la Chine (-6,6 milliards de FCFA contre -40,5 milliard de FCFA au mois précédent), de la France (-23,0 milliards de FCFA contre -43,2 milliards de FCFA au mois précédent) et de la Thaïlande (-0,4 milliard de FCFA contre -10,5 milliards de FCFA au mois précédent) », détaille la même source.
 
« Cependant, le renforcement du déficit vis-à-vis du Nigéria (-32,3 milliards de FCFA contre -25,4 milliards de FCFA au mois précédent) et de l’Argentine (-3,4 milliards de FCFA contre -0,9 milliard de FCFA au mois précédent) a amoindri cette amélioration du solde », salue l’Ansd.
 
En termes de cumul, le solde commercial s’est amélioré au cours de l’année 2016 pour s’établir à -1606,3 milliards de FCFA contre -1690,3 milliards de FCFA pour l’année 2015 ».
Les principaux clients du Sénégal sont le Mali (13,8%), la Suisse (13,5%),  la Chine (10,3%), la Mauritanie (4,9%) et la République de Guinée (4,7%).
 
Les principaux fournisseurs du Sénégal sont le Nigéria (18,1%), la France (14,7%), la Chine (8,4%), les Pays-Bas (6,1%) et l’Espagne (4,7%). (Par Mamadou SARR)
 
 
Nombre de lectures : 47 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter