Connectez-vous

Bénin: début du procès de trois Nigériens arrêtés à Sèmè-Kpodji

Lundi 17 Juin 2024

Abdourahamane Tiani du Niger (g) et Patrice Talon du Bénin. Suite du bras de fer politique par procès interposé
Abdourahamane Tiani du Niger (g) et Patrice Talon du Bénin. Suite du bras de fer politique par procès interposé

Au Bénin, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), juge ce lundi trois ressortissants nigériens dont la directrice générale adjointe de WAPCO Niger. Le procureur spécial les a inculpés vendredi pour « fausse attestation et usage de fausse attestation ». 

 

Arrivés à Cotonou, le 5 juin 2024 au nom de Wapco Niger, ils ont été interpellés sur le site de l'oléoduc qui achemine le pétrole du Niger à Sèmè-Kpodji, sur la côte Atlantique. Ils sont accusés d'y être entrés illégalement et d'avoir présenté de faux badges. Un épisode qui a encore aggravé la tension entre Patrice Talon et les autorités de la junte nigérienne. Ils sont donc poursuivis pour « fausse attestation et usage de fausse attestation ». 

 

Quand l’infraction parle d’attestation, il s’agit de deux badges présentés au moment de leur interpellation. Selon nos informations, les badges sont bien établis par la société, mais les enquêteurs après investigations sont formels, les détenteurs ne sont pas fonctionnaires de Wapco Niger. 

 

Selon nos informations, le dossier des trois Nigériens est jugé au cours d’une audience ordinaire. En clair, il est programmé avec d’autres affaires dans une même salle. L’audience s’ouvre dans la matinée, les prévenus nigériens arriveront de la prison civile de Cotonou où ils sont en détention provisoire depuis jeudi. On ignore à quel moment exactement, ils seront appelés à la barre. 

 

La peine encourue pour cette infraction est de 1 à 5 ans de prison selon un magistrat. On n’en est pas encore là. Dans ce dossier « Bénin Niger », dit un observateur averti, il y a la justice, mais il y a également, la politique et la diplomatie. [RFI]

 
Nombre de lectures : 159 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter