Connectez-vous

Avant son départ, Macky Sall a rétabli Pastef comme parti politique légal (Documents)

Mercredi 17 Avril 2024

Photo d'illustration
Photo d'illustration
pastef_2.jpeg pastef 2.jpeg  (142.71 Ko)
pastef_1.jpeg pastef 1.jpeg  (121.57 Ko)

« Le décret 2023-1407 du 31 juillet 2023 portant dissolution du parti politique dénommé « Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité » (PASTEF) est abrogé. »

 

Le 27 mars 2024, Macky Sall, encore dans ses habits de Président de la République, a rétabli Pastef dans ses droits de parti politique légal huit mois après sa dissolution annoncée. Le décret d'abrogation 2024-830 a été contresigné par le premier ministre d'alors Sidiki Kaba.

 

Dans le « Rapport de présentation » de l’ex ministre de l’Intérieur Mouhamadou Makhtar Cissé, la mesure de dissolution « Faisait suite à la méconnaissance, par ledit parti politique, de ses obligations en vertu de l’article 4 de la Constitution et de l’article 4 de la loi 81-17 du 06 mai 1981 relative aux partis politiques, modifiée par la loi 89-36 du 12 octobre 1989. »

 

Mais, « dans un souci d’apaisement du climat politique et social et de renforcement de la cohésion nationale, le Chef de l’Etat a initié, les 26 et 27 février 2024, un dialogue avec les forces vives de la nation », suivi de l’adoption d’une loi d’amnistie votée par l’Assemblée nationale le 6 mars 2024. 

 

« Ainsi, les faits initialement reprochés au parti PASTEF entrant dans le champ des infractions couvertes par l’amnistie, il convient d’abroger la mesure de dissolution en application de ladite loi », souligne l’ex ministre de l’Intérieur. [IMPACT.SN]

 
Nombre de lectures : 314 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter