Connectez-vous

Au Nigeria, le combat d'une jeunesse "sans leader" mais "unie" face aux violences policières

Jeudi 15 Octobre 2020

"Sans leader" mais "connectés", des milliers de jeunes exigent depuis plus d'une semaine la fin des violences policières et augmentent la pression sur le gouvernement, avec le soutien d'influenceurs et de stars de la musique, jusqu'alors peu engagés politiquement. Sur Twitter ou sur WhatsApp, ils se donnent rendez-vous chaque matin: "Rassemblement à King square à midi", "Rejoignez-nous au pont de Lekki", "Venez nombreux à Abuja", utilisant le hashtag #EndSARS, devenu ces derniers jours l'un des plus partagés au monde. Leur objectif initial, faire tomber la SARS, une unité de police accusée depuis des années de racketter la population, d'arrestations illégales, de torture et même de meurtre. (AFP)
Nombre de lectures : 92 fois












Inscription à la newsletter