Connectez-vous

Afrique Confidentielle, les ressorts d'une manipulation grotesque (opinion)

Vendredi 31 Mai 2024

Afrique Confidentielle, les ressorts d'une manipulation grotesque (opinion)

Un ‘’article’’ de Afrique Confidentielle défraie la chronique sur une prétendue crise entre le Président de la République et le Premier ministre. Il parait que le deuxième a muté en Inde le général Souleymane Kandé, chef d'Etat-major de l’Armée de Terre, alors que le premier n’y aurait pas été favorable. Dans le fond, il y a plusieurs zones d’ombre sur cet article de Afrique Confidentielle. 

 

En fait, l’article a tout d’un papier de presse tendancieux et téléguidé. En journalisme, on parle “d’article à charge”. Et bien souvent, ce sont des motivations évidentes surtout sur une question hyper sensible qu’est l’armée (la grande muette) et les hommes gradés.

 

Déjà, la chose qui saute à l’œil dans cet article d'Afrique Confidentielle, c’est que le média affirme qu’il y a une « crise au sommet de l’Etat ». Ce qui apparaît très clairement comme faux au vu du communiqué du Conseil des ministres du 29 mai 2024. 

 

Mais c’est loin d’être anodin que cela soit dit : en faisant cela, Afrique Confidentielle attire implicitement l’attention du public sur une éventuelle division entre le Président de la République et le Premier ministre, et c’est d’ailleurs cela l’objectif visé. 

 

Ensuite, en parlant de Sonko qui aurait voulu acheter Pegasus, l’affirmation est d’autant plus grave qu’elle reste gratuite et sans fondement, car le PM n’est pas habilité à prendre de telles décisions : il coordonne juste l’action gouvernementale. 

 

Mais en fait la visée est autre: il faut “faire croire aux Sénégalais que c’est X qui vous gouverne et pas Y”. Ce faisant, la théorie du « PM qui gouverne » revient telle que voulu par une certaine frange « divisionniste ».

 

Un autre élément qui prouve l’existence d’une grosse manipulation derrière cet article d'Afrique Confidentielle, c’est le fait d’affirmer que Sonko a pris la décision de muter le Général Kandé sans l’aval du PR. 

 

L’auteur du texte écrit : “Par ailleurs, d’autres généraux auraient fustigé cette décision prise par Sonko sans impliquer le Président de la République Diomaye Faye seul habilité à prendre des décisions à haute portée sécuritaire et militaire.”

 

La question qui coule de source ici, c’est “qui signe les décrets?” La réponse est “Le Président de la République” bien évidemment. Le Premier ministre ne fait que contresigner. Donc, accuser le PM d’avoir pris une décision unilatérale, c’est insulter l’intelligence des Sénégalais par une manipulation grotesque. 

 

En ce qui concerne la question des accords militaires, ceux qui tentent de déstabiliser ce régime savent qu’il est plus facile d’agiter la question russe, en la mettant dos à dos avec le reste de l’Occident. Cela soulève des questions et des doutes, et par conséquent, resserre l’étau autour du PR et du PM.

 

Autre argument qui prouve le caractère tendancieux et péremptoire de l’article (sûrement écrit ou drafté par un journaliste lobbyiste bien connu sous nos cieux), c’est sa conclusion : “une crise s’est installée au sommet de l’Etat entre les Politiques et des Généraux d’armée.” 

 

En effet, dans un article de presse qui est sensé être “informatif”, si on téléguide et/ou oriente le lecteur vers une direction au lieu de le laisser choisir là où il veut aller, c’est parce qu’on veut manipuler, inventer des scénarios dans un but de désinformation des masses. 

 

Les Sénégalais doivent se le tenir pour dit : ceux qu’ils ont élus le 24 mars 2024 ne conviennent pas à une certaine presse ni à certains lobbys. Ces deux là feront donc tout ce qui est en leurs pouvoirs et capacités pour mettre des bâtons dans les roues du nouveau régime.

Alexandre Ndiaye

 
Nombre de lectures : 526 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter