Connectez-vous

VIOLENCES AU PS: Me Aïssata Tall Sall acte l’inculpation de ses clients, « prêts pour relever le défi »

Jeudi 5 Janvier 2017

VIOLENCES AU PS: Me Aïssata Tall Sall acte l’inculpation de ses clients, « prêts pour relever le défi »
Une seconde nuit à passer au Commissariat central de Dakar. Le Doyen des juges a décidé de prendre tout son temps afin d’asseoir la culpabilité du maire de la Médina, du directeur de cabinet du maire de Dakar et d’une dizaine de jeunes militants socialistes. Ils sont tous accusés d’être parties prenantes aux violences qui ont eu lieu en mars 2016 à la Maison du Ps de Colobane, en marge d’un bureau politique extraordinaire consacré au référendum qui allait suivre deux semaines plus tard et pour lequel le Ps cherchait à dégager une position en faveur de Macky Sall.

Me Aïssata Tall Sall, membre du Ps et non moins avocate-conseil des mis en cause, n’a pas caché sa désolation après avoir espéré une remise en liberté de ses clients.
 « Nos clients vont encore retourner au commissariat central. Ce n’est pas ce que nous avions souhaité, mais le Doyen des juges a appliqué l’article 101 du Code de procédure pénale », a souligné l’ancienne ministre. Ledit article donne toute latitude au juge d’instruction de repousser l’inculpation s’il estime détenir des raisons pour le faire.
« Or, nous n’avons pris connaissance de ce dossier qu’en fin d’après-midi (ndlr : jeudi). Il est très volumineux. Pour une bonne organisation de la défense, nous avons estimé que nous devrions en avoir une pleine connaissance. Voilà les raisons qui expliquent la mise en œuvre de l’article 101 », a soutenu Me Tall dans des propos rapportés par nos confrères de Seneweb.
 
Concernant spécifiquement ses clients, elle a d’ores et déjà tracé sa ligne de défense.
«Ce dossier, nous le savons, c'est une longue bataille qui s'ouvre. Nous sommes décidés à y aller et à nous battre pour remporter la victoire, parce qu’il n'y a absolument rien dans ce dossier. Nos clients sont très forts. On ne leur reproche pas d'être des bandits, mais d'avoir une attitude de militants dans la maison du parti, c'est-à-dire leur maison. C'est la raison pour laquelle, plus que jamais, ils sont forts et déterminés. Ils comprennent les enjeux et sont prêts pour relever le défi.» Une manière peut-être de reconnaitre que l’inculpation de ses clients est inévitable.
 
Selon diverses sources, il est possible que Bamba Fall, Bira Kane Ndiaye et les jeunes militants socialistes soient inculpés au cours de la journée de ce vendredi. Ce qui ouvrirait la voie à un procès socialo-socialiste, même s’il est impensable que la main de l’Etat soit absente du dossier eu égard à la dimension politique de l’affaire. Aux législatives du 2 juillet prochain, il y en a qui risqueraient de ne pas être sur la ligne de départ.
 
Nombre de lectures : 87 fois












Inscription à la newsletter