Connectez-vous

Un contrat «historique» - La France vend 80 avions de combat Rafale aux Émirats pour 16 milliards d’euros

Samedi 4 Décembre 2021

 
Le montant de la transaction s’élève à 16 milliards d’euros, a annoncé vendredi le ministère français des Armées.
 
La valeur du contrat «historique» pour la fourniture de 80 avions de combat Rafale aux Émirats arabes unis s’élève à 16 milliards d’euros, dont deux pour les armements et «éléments associés», a annoncé vendredi le ministère français des Armées.
 
C’est un «contrat historique» qui «cimente un partenariat stratégique plus solide que jamais et contribue directement à la stabilité régionale», a salué la ministre Florence Parly dans un communiqué. C’est «le plus important jamais obtenu par l’aéronautique de combat française», a renchéri dans un communiqué distinct, le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier.
 
Les Rafale seront livrés entre 2027 et 2031 et sont destinés à remplacer le 60 Mirage 20009 acquis en 1998 par Abou Dhabi.
 
«Saut technologique»
 
L’avion sera livré au standard F4, un programme en cours de développement de près de deux milliards d’euros et présenté comme un «saut technologique, industriel et stratégique» à l’horizon 2024.
 
Les armements qui font l’objet d’un contrat séparé signé avec le fabriquant de missiles MBDA comprennent des missiles air-air Mica NG, en cours de développement, et des missiles de croisière Black Shaheen, déclinaison émiratie du missile français Scalp, selon le cabinet de la ministre.
 
Les Émirats veulent également pouvoir intégrer certains armements produits par leur industrie de défense, ce qui supposera quelques travaux de développement.
 
«Ce contrat nous garantit que la pérennité de la chaîne de production du Rafale est assurée jusqu’à fin 2031, cela donne énormément de visibilité à notre industrie», selon le cabinet de la ministre.
 
Il ne comprend pas de compensations industrielles («offset»), un dispositif de plus en plus réclamé par les États clients pour qu’une portion de la valeur du contrat soit exécutée dans le pays.
 
Douze hélicoptères militaires
 
Les Émirats ont par ailleurs signé vendredi pour l’achat de douze hélicoptères militaires H225M auprès d’Airbus Helicopters. Le montant du contrat s’élève à près d’un milliard d’euros, selon le cabinet de Florence Parly.
 
Baptisé Caracal dans l’armée française, le H225M est un hélicoptère lourd (11 tonnes), dernière évolution de la famille des hélicoptères Puma, utilisé pour des missions de recherche et sauvetage, de transport ou d’assaut ou à destination des forces spéciales. (AFP)
 
Nombre de lectures : 122 fois












Inscription à la newsletter