Connectez-vous

Un New-Yorkais plaide coupable de soutien à l'EI

Samedi 11 Février 2017

Un New-Yorkais plaide coupable de soutien à l'EI
NEW YORK (Reuters) - Un New-Yorkais accusé d'avoir reçu des instructions pour préparer un attentat à la marmite piégée au nom de l'organisation Etat islamique et d'avoir aidé un homme à quitter les Etats-Unis pour aller rejoindre l'EI a plaidé coupable vendredi lors de son procès et encourt jusqu'à 53 ans de prison.
 
Munther Omar Saleh, 21 ans, était inculpé entre autres d'association de malfaiteurs en vue de fournir un soutien matériel à l'Etat islamique et d'avoir agressé un policier fédéral.
 
Il est l'une des 114 personnes poursuivies aux Etats-Unis en lien avec l'EI depuis mars 2014, selon le Program on Extremism de l'Université George Washington.
 
Citoyen américain domicilié dans le quartier new-yorkais du Queens, Saleh a reconnu à l'audience vendredi qu'en 2015, il avait aidé un habitant du New Jersey, Nader Saadeh, a préparer son voyage vers la Jordanie, où il est aujourd'hui incarcéré.
 
Le procureur a déclaré que Saleh, étudiant en aéronautique, avait aussi reçu de Junaid Hussain, un Britannique présenté comme un haut responsable de l'EI, des instructions sur la fabrication d'une marmite à pression piégée similaire à celles utilisées dans les attentats contre le marathon de Boston en 2013.
 
Hussain, accusé d'avoir encouragé de nombreux sympathisants de l'organisation à perpétrer des attentats, a été tué en Syrie par une frappe américaine en août 2015.
 
Saleh et un autre homme, Imra Rabbani, ont été arrêtés en juin 2015 après avoir couru vers un véhicule de police, selon les documents publiés par la cour.
 
"Je savais que les policiers me suivaient probablement à cause de mon soutien à l'EI", a dit Saleh.
La sentence sera rendue le 16 mai.

 
Nombre de lectures : 26 fois









Inscription à la newsletter