Connectez-vous

UNION AFRICAINE : Yoonu Askan Wi soutient Bathily pour défendre l’indépendance des peuples

Dimanche 18 Décembre 2016

« Le Professeur Abdoulaye Bathily est candidat à la présidence de la Commission de l’Union Africaine. Universitaire, historien, représentant du Secrétaire Général de l’ONU pour le règlement pacifique de divers conflits en Afrique, homme politique d’expérience, panafricaniste, compagnon de combat dans la lutte prolongée des forces de gauche pour la libération nationale et l’émancipation sociale en Afrique : autant d’atouts professionnels et politiques au nom desquels le Secrétariat Permanent de Yoonu Askan Wi  lui exprime ses encouragements et son soutien militant.
 
Il ne faut pas se le cacher cependant : l’Union Africaine a besoin de changements majeurs dans son fonctionnement comme dans ses orientations et prises de position, pour se hisser à la hauteur des attentes et aspirations des peuples africains. C’est pourquoi Yoonu Askan Wi  souhaite que la nomination d’Abdoulaye Bathily à la tête de la Commission de l’UA, en Janvier prochain, puisse contribuer, entre autres, à faire respecter l’autodétermination et  l’indépendance des peuples, celle notamment de la République Arabe Sahraouie Démocratique en conflit avec le Maroc ; qu’elle contribue aussi à promouvoir le règlement démocratique et pacifique des conflits sur le continent, à faire  avancer l’unité politique de l’Afrique et son intégration économique, en adéquation avec les exigences de souveraineté, de sécurité et de développement des peuples africains.
 
Il est temps en effet d’en finir avec les politiques, manœuvres et ingérences des puissances de domination et d’exploitation telles que la France, les USA, l’Union Européenne qui, depuis des décennies, s’évertuent à nous imposer leur Franc CFA, leurs bases militaires, leurs ‘’Accords de Partenariat Economique/APE’’. Sans oublier que, depuis 2012, les gouvernements des 54 Etats négocient une zone de libre-échange continentale d’essence néolibérale, à instituer au plus tard le 31 décembre 2017, en dehors de toute consultation ou information sérieuse des peuples, pourtant concernés au plus haut point par les conséquences désastreuses de telles orientations, à savoir le renforcement du sous-développement, du chômage, de la pauvreté, des maladies, de l’émigration irrégulière…
 
A la lumière de ce contexte, de ces enjeux et défis, nul doute que la candidature et la nomination souhaitée du Pr Abdoulaye Bathily à la tête de la Commission de l’U.A, devront, pour réussir, porter, malgré les marges de manœuvre étroites, les attentes de transformation substantielle des relations de l’Afrique avec elle-même et avec le reste du monde, sans laquelle point de sortie de la dépendance, de l’exploitation et de la misère endémique  pour l’immense majorité des ouvriers, des paysans, des jeunes, des femmes de nos villes et de nos campagnes. Plein succès à la candidature du Professeur Abdoulaye Bathily au service d’une Afrique unie, libre et prospère ! »
 
 
Nombre de lectures : 74 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter