Connectez-vous

SANA : des morts et blessés dans un bombardement israélien contre l'ambassade iranienne à Damas

Lundi 1 Avril 2024

L'agence de presse syrienne a annoncé lundi que le bombardement israélien ayant visé le siège de l'ambassade iranienne à Damas a touché toutes les personnes qui se trouvaient à l'intérieur, faisant des morts et des blessés.

 

''Certains ont été tués et d'autres blessés à la suite d’une attaque de missile israélien qui a visé le bâtiment du consulat iranien à Damas'', a fait savoir la même source.

 

Et d'ajouter citant une source militaire, ''l'ennemi israélien a lancé, dans la soirée du lundi vers 00h17 (heure de Damas), un raid aérien depuis le Golan syrien occupé, contre le siège du consulat iranien à Damas. Nos défenses aériennes ont intercepté certains missiles et abattus certains d'autres''.

 

Toujours selon SANA, "la frappe israélienne a détruit totalement le bâtiment et fait des blessés et des morts. Des opérations de sauvetage sont en cours pour récupérer les corps des décombres et fournir les soins nécessaires aux blessés''.

 

L'agence a également rapporté la ferme condamnation du ministre des Affaires étrangères du régime syrien, Faisal al-Miqdad.

 

De son côté, l'ambassadeur d'Iran en Syrie, Hussein Akbari, a déclaré que ''l'attaque israélienne contre le consulat iranien reflète la réalité de l'entité sioniste, qui ne reconnaît aucune loi internationale''.

 

Lundi, SANA a annoncé qu'un bombardement israélien a ciblé le bâtiment de l'ambassade iranienne à Damas. Et d'expliquer que l'agression israélienne a détruit complétement le siège et provoqué d'énormes dégâts aux bâtiments voisins. 

 

''Nos systèmes de défense aérienne ont riposté à certains des missiles israéliens'', a précisé SANA

 

Par ailleurs, l'agence de presse officielle iranienne IRNA a annoncé qu'Israël a visé un bâtiment adjacent à l'ambassade de Téhéran à Damas.

 

Jusqu'à 16h45 (UTG), il n'y a eu aucun commentaire immédiat de la part d'Israël à ce sujet.

 

Israël lance de temps à autre des attaques contre des groupes soutenus par l’Iran et des points militaires appartenant à l’armée du régime en Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011. Ces attaques se sont intensifiées depuis le début de sa guerre dans la bande de Gaza en octobre dernier. [AA]

 
Nombre de lectures : 228 fois











Inscription à la newsletter