Connectez-vous

RAPPORT HOMMES/FEMMES - Les inégalités de genre au travail ont la vie dure !

Dimanche 18 Décembre 2016

Le diagnostic de l’Ong française ActionAid  dans son rapport 2016 est sans appel : les femmes continuent de subir de plein fouet les inégalités de genre au travail, principalement en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. « Nous sommes arrivés à la conclusion que les femmes des pays en développement pourraient gagner 9 000 milliards de dollars (8 000 milliards d’euros) de plus si leur salaire et leur accès aux emplois rémunérés étaient égaux à ceux des hommes », soulignent les auteurs du rapport. Ils ont ajouté que ces « chiffres astronomiques » laissent entrevoir l’ampleur de cette injustice et des occasions qui échappent aux femmes pauvres d’améliorer leur propre vie et celle de leur famille.
 
Intitulé « Le grand écart – Le coût mondial de l’inégalité de genre au travail », le rapport note : « cette situation ne pèse pas seulement sur leurs finances : les inégalités économiques dont elles sont victimes limitent également leurs choix de vie – notamment dans les domaines de la santé et des droits sexuels et reproductifs – et les rendent plus vulnérables à la violence ainsi qu’à d’autres formes de discrimination et d’exploitation ». Ces entraves nécessitent alors une « réforme de notre système économique ».
 
Toutefois, un brin d’optimisme n’est pas absent de l’étude publiée en septembre 2016. « L’inégalité économique des femmes n’est pas une fatalité. L’exploitation du travail des femmes prévaut à cause des idées politiques injustes qui fondent notre économie, mais aussi parce qu’elle s’enracine dans la discrimination de genre qui opère plus généralement dans la société, discrimination qu’elle contribue à perpétuer ».
 
Les richesses du monde aux mains de 1% de riches
 En amont, s’impose donc des réductions drastiques d’inégalités. « Les citoyen·ne·s s’insurgent de plus en plus contre le fait que le 1% des plus riches de la population détienne plus de richesses que l’ensemble du reste du monde », constate pour le déplorer le rapport.

Les experts pensent que « les femmes devraient évidemment bénéficier des mêmes droits que les hommes dans tous les aspects de la vie. D’ailleurs, les conventions internationales et les législations de certains pays garantissent officiellement aux femmes des droits égaux à ceux des hommes. Mais dans la réalité, les femmes restent défavorisées par rapport aux hommes selon la quasi-totalité des critères d’évaluation employés ».

 « Cette situation est injuste et inacceptable pour les femmes du monde entier, mais ce sont celles des pays en développement qui en sont le plus victimes », souligne la même source.
 
Aux côtés d’ActionAid France, d’autres organisations et institutions ont participé à cette étude. Ce sont : Peuples solidaires, l’Organisation internationale du travail (Oit), la Banque mondiale et le système des Nations-Unies. (Mamadou SARR)
 
 
Nombre de lectures : 78 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter