Connectez-vous

«Pour la souveraineté monétaire, FRANCE DEGAGE !» (communiqué)

Samedi 14 Avril 2018

Exigence de souveraineté économique et de souveraineté populaire
 
Filière avicole menacée
 
FRANCE DEGAGE exprime son opposition aux propos du ministre de l’Elevage et de la production animale lors du week-end du poulet rapportés par la presse. « Le gouvernement sénégalais va rouvrir, les frontières, le moment venu. Il faut que les aviculteurs le sachent. Nos frontières ne peuvent pas être fermées éternellement aux vendeurs de poulet étrangers. Cette réouverture préoccupe les éleveurs étrangers, notamment les américains. Cela leur permet d’écouler leurs produits ». FRANCE DEGAGE met en garde le gouvernement. L’ouverture des frontières du Sénégal aux importations de poulets sera considérée comme une déclaration de guerre.
 
FRANCE DEGAGE déclare qu’elle se mobilisera pour faire échec à l’ouverture des frontières qui signera la mort des fermes avicoles, augmentera le taux de chômage et privera de salaires et de revenus complémentaires à des milliers de nos concitoyens. FRANCE DEGAGE demande aux aviculteurs et à leurs associations, aux citoyens et aux démocrates de se mobiliser pour faire barrage à cet acte qui serait de haute trahison. Le seul langage que le néocolonialisme connaît est celui du rapport de force.
 
Mobilité bancaire
 
La question de la mobilité bancaire préoccupe FRANCE DEGAGE. Le client sénégalais pour changer de banque est obligé de payer une faramineuse somme de plus de 150.000Fcfa compte non tenu des pénalités et des tracasseries qui durent des mois après paiement intégral de ces engagements alors que la mobilité bancaire devrait être un service automatisé, gratuit et interbancaire après que le client ait rempli un mandat de mobilité bancaire. FRANCE DEGAGE dénonce cette pratique et soutient la lutte pour la libération des clients bancaires.
 
Défête de l’indépendance
 
Le 04 avril dernier a eu lieu une farce avec des drapeaux, un hymne national…appelée « Fête de l’indépendance » qu’il convient de déconstruire. FRANCE DEGAGE informe l’opinion de l’organisation de la « Défête de l’indépendance » qui aura lieu le 14 Avril 2018 à partir de 15h. Cette manifestation qui se fera sous la forme d’un rassemblement avec différentes prises de parole a pour objectif de contribuer à la déconstruction de ce gros poisson d’avril qu’est la célébration de cette indépendance de pacotille au Sénégal à cette date véritable moquerie et insulte qu’est le 4 Avril.
 
Il est aussi recherché la sensibilisation des citoyens et le renforcement des liens des organisations patriotiques, nationalistes, anti impérialistes qui cherchent à transformer structurellement les relations entre le Sénégal et le reste du monde dans une Afrique dont les relations avec le reste du monde sont également transformées. La lettre d’information a été déposée à la préfecture de Dakar le 29 mars dernier et enregistrée au numéro 918. L’enquête a été faite le 09 avril dernier par le commissariat de police de la Médina. Le thème de cette année est : « Mettre les questions de souveraineté au cœur du débat syndical et politique ».
 
Les organisations qui ont déjà confirmé leur participation sont :

-Association des Clients et Sociétaires des Institutions Financières (Acsif)
-Défar Sénégal
-Fédération Autonome des Aviculteurs du Sénégal (Faas) Jom/Agir pour l’Aviculture
-Forum Social Sénégalais (FSS)
-Jeunesse Au Pouvoir (JAP)
-Ligue Démocratique Debout (LD DEBOUT)
-Pastef
-Parti des citoyens intègres (PCI)
-Rassemblement National Démocratique (RND)
-Yoonu Askan Wi/Mouvement pour l’Autonomie Populaire
 
Avec les treize (13) organisations membres de FRANCE DEGAGE, cela fait au total, pour l’instant, vingt-trois (23) organisations qui seront à la place de l’Obélisque le 14 avril prochain.
 
Implantation de FRANCE DEGAGE
 
Le comité de coordination informe de la mise sur pied de FRANCE DEGAGE Dakar, Guèdiawaye, Pikine, Rufisque, Nguékokh et Université Cheikh Anta Diop (UCAD). Le comité salue ce début de matérialisation des décisions du 18 février 2018 sur l’implantation dans les 45 départements. Ces structures sont encouragées à implanter FRANCE DEGAGE au niveau des 52 communes de la région de Dakar et dans toutes les facultés et pavillons de l’UCAD. Le comité demande aux différentes organisations membres de FRANCE DEGAGE de prendre toutes les dispositions pour la mise sur pied de FRANCE DEGAGE dans les 41 autres départements, ainsi que des FRANCE DEGAGE enseignants, élèves…
 
FRANCE DEGAGE se félicite des nouvelles adhésions de l’Association des Clients et Sociétaires des Institutions Financières (ACSIF) et de la Fédération Autonome des Aviculteurs du Sénégal (Faas) Jom/Agir pour l’aviculture. Le comité invite les structures départementales de FRANCE DEGAGE à identifier les organisations n’ayant qu’une présence départementale, communale pour partager avec elles nos luttes et articuler les préoccupations des populations dans ces localités avec les questions de souveraineté que nous posons.
 
Parrainage et processus électoral Vs souveraineté populaire ?
 
Chaque fois que la démocratie, les droits et libertés des citoyens seront en question, FRANCE DEGAGE sera concernée. C’est pourquoi FRANCE DEGAGE est interpellée par les projets de loi modifiant la constitution et le code électoral pour introduire le parrainage.
 
Au Sénégal, les partis politiques doivent déposer chaque année au plus tard le 31 janvier, le compte financier  de l’exercice écoulé auprès du ministre de l’intérieur sous peine de dissolution. Quels sont les partis politiques qui respectent cela ? Quels sont les partis politiques qui ont été dissous pour non dépôt des pièces comptables exigées ?

Tant que le ministre de l’intérieur n’aura pas rendu compte de ce que son ministère a fait pour faire respecter cette disposition et montrer ainsi que malgré l’application de cette loi cela n’a pas empêché l’inflation des partis politiques et des candidatures aux différentes élections, cette tentative d’introduire le parrainage ne sera qu’un stratagème pour éliminer des candidats et assurer un deuxième mandat au président de la république.
 
FRANCE DEGAGE sera présente devant l’assemblée nationale pour dénoncer cette tentative de tripatouiller la constitution et dénoncer la majeure partie des acteurs politiques de ce pays, pouvoir comme opposition, dont la posture n’est centrée qu’autour de préoccupations électoralistes et non de mettre les citoyens, le peuple au cœur de tout processus.  Pourquoi APE, Cfa, bases militaires étrangères, politiques du FMI et de la banque mondiale ne sont pas au cœur du débat politique ?
 
Depuis 2014 où il a apposé sa signature anti nationale sur l’APE, Macky Sall n’a pas saisi l’assemblée nationale. L’opposition n’a pas appelé à manifester. Depuis que le débat sur le CFA s’est amplifié, l’assemblée nationale n’a pas été saisie par le gouvernement. L’opposition n’a pas manifesté. L’assemblée nationale n’a pas été saisie sur la question de l’ouverture des frontières aux importations de poulets, ni des crises dans les secteurs de l’éducation et de la santé. L’opposition n’a pas appelé à manifester.
 
La démocratie ne peut se résumer à l’organisation d’« élections libres et transparentes ». Les plus grands fronts connus ces dernières années ont été des fronts autour de la question des élections. Pourquoi les mêmes acteurs  ne se sont pas mobilisés sur les questions d’APE, de CFA, des animateurs polyvalents des cases des tout petits…et des autres préoccupations des populations et des travailleurs? La démocratie, plus que les élections, c’est la possibilité pour le peuple de dire non aux APE, au Cfa…De pouvoir sans attendre les élections contraindre le gouvernement à agir conformément à la volonté du peuple.
 
Processus électoral par-ci et processus électoral par-là. Pourquoi les mêmes acteurs ne se battent pas sur le processus arachidier, le processus éducatif, le processus de santé et d’action sociale, le processus économique et monétaire, le processus avicole, le processus agricole ? Cela signifie que la majorité d’entre eux n’est intéressée que par des alternances et non le changement du système et donc de la situation du peuple. C’est tout cela – et pas seulement la question du parrainage - qu’il faut dénoncer devant l’assemblée nationale et ailleurs.
 
Solidarité avec les 23 arrêtés au Niger
 
23 manifestants nigériens ont été arrêtés par Issoufou pour avoir organisé une "Journée d’action citoyenne contre la loi de finance 2018 et le bradage de la souveraineté nationale". Ils ont été envoyés dans les prisons civiles de Filingué, de Tillabéry, Ouallam, Daikaina, Téra…etc. FRANCE DEGAGE exprime toute sa solidarité aux arrêtés, à leurs familles et camarades et exige leur libération.
Fait à Dakar, le 12 avril 2018
 
Signataires :
- Association des Clients et Sociétaires des Institutions Financières (ACSIF) - Cercle des étudiants panafricains de St-Louis – Dafa Jott - Fédération Autonome des Aviculteurs du Sénégal (Faas) Jom/Agir pour l’aviculture - Front anti APE anti CFA - Jow sunu gaal - Ligue Panafricaine Umoja/Sénégal - Mouvement des Jeunes Leaders Panafricains(Bénin) - Mouvement Panafricain de Rejet du franc CFA/Sénégal - Mouvement Panafricain de Thiès – Mouvement Panafricain de l’UCAD - Nittu Deug – Petroteam Monde - Réseau Panafricain Espoir d’Afrique - Urgences Panafricanistes/Sénégal
 
 
Nombre de lectures : 321 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter