Connectez-vous

Pegasus: au Togo, l'indignation des journalistes après les révélations de l'enquête

Samedi 31 Juillet 2021

Le patronat de la presse togolaise s'indigne que plusieurs journalistes togolais soient les cibles d'espionnage à l'aide du logiciel Pegasus.Plus de 300 numéros togolais apparaissent dans la liste des cibles potentielles du logiciel espion israélien, Pegasus, selon l'enquête menée par Amnesty international et plusieurs médias du réseau Forbidden Stories. Parmi ces numéros, des responsables politiques ou associatifs et des journalistes.
 
En dépit du tollé autour de cette affaire Pegasus, le patronat de la presse togolaise s’étonne du silence entretenu par les autorités. Son président, Isidore Sassou Akollor, interpelle le gouvernement car, dit-il, la liberté d'expression est en danger. … Le danger est que les lanceurs d'alerte soient découragés, poursuit Isidore Sassou Akollor.
 
« Aujourd’hui, quiconque veut donner une information à un journaliste va se garder, va avoir beaucoup de difficultés à informer le journaliste. Et si cela en est ainsi, le travail sera bâclé. Nous n’aurons plus d’informations et c’est le droit à l’information et la liberté de la presse qui sont menacés au Togo. (RFI)
Nombre de lectures : 114 fois












Inscription à la newsletter