Connectez-vous

Passeports diplomatiques : le brigandage d’un bouffon

Mardi 16 Avril 2024

Quels sont l’utilité et l’objectif pour un Président de la République, 120 heures avant de quitter ses fonctions après 12 ans de pouvoir, de mettre le bordel partout derrière lui en multipliant les décrets de toutes sortes alors que son successeur est sur le point de prendre le relais ? Les stupidités de l’ancien chef d’Etat sont désormais révélées à intervalles réguliers.

Sa dernière incartade est cette généralisation à grande échelle des passeports diplomatiques au sein d’une clientèle politicienne qu’il voudrait servir jusqu’au bout de l’impossible. Cet acte, comme tous les autres exécutés par effraction avant son départ, fait penser à des gamins qui se disputent les dernières miettes d’un bol de riz ou de pâtes… Toute sa personnalité est dans cette image. Sauf que lui est seul face á sa conscience. Mais quand l’indécence s’impose à lui, c’est toujours citius (plus vite), altius (plus haut), fortius (plus fort).   

 

Le pouvoir n’est jamais éternel et le temps d’en jouir est limité dans le…temps. Ce sont deux principes que Macky Sall aurait dû intégrer dans son logiciel de fonctionnement pour ne pas être la risée publique de ses compatriotes et du monde. En lieu et place, il choisit d’écrire lui-même les tristes dernières pages d’une bouffonnerie de gouvernance qui a failli précipiter le Sénégal dans les abîmes. 

 

Il savait parfaitement que les actes politiques posés dans les ultimes instants de sa fin de règne seraient susceptibles d’être annulés. Mais il se devait de prouver à son ego, d’abord, et à ses obligés, ensuite, qu’il était encore en capacité de faire l’histoire de ce pays. En fin de course, il n’aura réussi qu’à consolider l’image désastreuse laissée aux Sénégalais depuis bien longtemps, celle d’un saltimbanque qui n’aurait jamais dû être plus qu’un secrétaire communal. 


Image
Nombre de lectures : 1794 fois


1.Posté par Amadou Lamine Sène le 19/04/2024 05:44
Nous devons lui faire rendre gorge. Pour l'exemple. Pour la postérité. Afin que nul n'en ignore.

Nouveau commentaire :











Les derniers articles

Inscription à la newsletter