Connectez-vous

Ousmane Sonko nommé premier ministre pour « sécuriser le Projet »

Mercredi 3 Avril 2024

Article modifié le 03 avril 2024 à 09:42 GMT

Ousmane Sonko
Ousmane Sonko

Le président Bassirou Diomaye Faye a choisi son premier ministre, en la personne d’Ousmane Sonko. Celui-ci devrait annoncer dans les prochaines heures la composition du premier gouvernement de l’ère Pastef, selon un décret lu à la Radio-télévision sénégalaise (RTS).

 

Le choix du président Faye est sans surprise, cohérent. Les deux têtes du nouvel exécutif sénégalais sont les deux grandes figures de l’orientation anti-système que Pastef a vendue aux Sénégalais pour donner au pays une voie souverainiste.

C’est un choix pour « 
sécuriser le projet » à l’entame d’un quinquennat qui ne sera pas de tout repos face aux revendications diverses des populations sénégalaises dans tous les secteurs de la vie économique et sociale. Ousmane Sonko a d'ailleurs très vite fixé la ligne de son action à la tête du gouvernement sénégalais. 

« Nous allons travailler dans le cadre de notre programme qui tourne autour d'un Sénégal juste, souverain et prospère », a-t-il dit sur les antennes de la RTS.

Cette nomination d’Ousmane Sonko était attendue pour une autre raison, politique celle-là. La base politique et affective de Pastef, très radicalisée, n’aurait pas compris que celui qui s’identifie le plus à Pastef et à sa volonté de rupture avec un certain ordre établi ne soit pas partie prenante dans l’exercice direct du pouvoir suprême acquis par les urnes.

Il est également possible de lire cette nomination d'Ousmane Sonko en chef de gouvernement sous l'angle du paratonnerre décidé à protéger le président élu Bassirou Diomaye Faye. Bretteur et polémiste en cas de nécessité, il semble se destiner à prendre les coups et répondre aux attaques qui devraient venir de la nouvelle opposition dans les premières semaines du nouveau régime.  

[IMPACT.SN]

Nombre de lectures : 492 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter