Connectez-vous

Netanyahu interrogé pour la troisième fois par la police

Vendredi 27 Janvier 2017

JERUSALEM (Reuters) - La police israélienne a interrogé vendredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour la troisième fois ce mois-ci dans le cadre d'une enquête pénale pour abus de pouvoir.
 
L'interrogatoire a eu lieu à la résidence officielle du chef du gouvernement et a duré trois heures environ, a constaté un caméraman de Reuters.
 
La police travaille sur deux dossiers distincts visant le Premier ministre, l'un concernant des présents qu'il aurait acceptés de la part d'hommes d'affaires, l'autre concernant des conversations qu'il a eues avec le propriétaire du quotidien Yedioth Ahronoth, afin d'être mieux traité par le journal.
 
Benjamin Netanyahu est soupçonné d'avoir offert de limiter le tirage d'Israel Hayom, un quotidien gratuit favorable au gouvernement et publié par le milliardaire américain Sheldon Adelson, en échange d'une couverture plus favorable par le Yedioth Ahronoth, propriété de Noni Mozes.
 
Selon la radio publique israélienne, l'interrogatoire de vendredi portait principalement sur cette affaire.
 
S'adressant mercredi devant la Knesset, Benjamin Netanyahu a affirmé qu'il n'y avait rien de mal à recevoir des cadeaux de la part d'amis proches et qu'il était commun pour des responsables politiques de s'entretenir avec des propriétaires de journaux.
 
"Le but est de faire pression sur le procureur général pour trouver des charges à tout prix. Il n'y a aucune limite au harcèlement, aux persécutions et aux mensonges", a-t-il dit.
 
Dans une note publiée cette semaine, l'agence de notation Moody's a estimé que les investigations visant Benjamin Netanyahu étaient suffisamment sérieuses pour mettre un terme à son mandat de Premier ministre.
 
La loi israélienne n'oblige pas un Premier ministre à démissionner même s'il est inculpé. Il pourrait en revanche être poussé à la démission par l'opinion. L'opposition réclame déjà le départ du Premier ministre.
 
Nombre de lectures : 33 fois












Inscription à la newsletter